Actualités

Contestation d’une nouvelle zone inondable à Dorval

Contestation d’une nouvelle zone inondable à Dorval
Photo: Messager Lachine & Dorval - ArchivesLes résidents affectés par la nouvelle délimitation pourront s’exprimer lors d’une consultation publique, le jeudi 4 juillet.

Une nouvelle carte délimite depuis la semaine dernière les rives susceptibles d’être inondées à Dorval. Les élus de la Cité contestent cependant le décret de cette zone d’intervention spéciale (ZIS), estimant le tracé erroné.

Le découpage rectiligne répond difficilement à l’activité réelle de l’eau en cas de débordement, selon le conseil. Par exemple, le côté ouest de l’avenue Dorval serait à risque, alors que le côté est serait plutôt hors de danger.

«Certains citoyens disent habiter ici depuis 1940 et n’avoir jamais eu d’eau. Pourtant, ils se retrouvent aujourd’hui dans cette zone», indique le chargé des communications de la Cité, Sébastien Gauthier.

Le décret gouvernemental du 17 juin est basé sur les inondations de 2017 et celles de ce printemps. Or, Dorval n’a été que légèrement touchée par la crue des eaux cette année, ainsi qu’il y a deux ans.

De plus, si la nouvelle carte est maintenue, l’émission de permis de construction près de la rive du lac Saint-Louis pourrait devenir problématique. Les travaux effectués sur les bâtiments compris dans la ZIS seraient suspendus.

Inquiétudes
Bien que les élus de Dorval soient préoccupés par les conséquences des inondations sur leur territoire, cette décision de Québec, «qui ne fait pas de sens», les oblige à faire une intervention rapide pour assurer les correctifs.

«Plusieurs sont inquiets concernant les assurances, car la valeur de leur propriété pourrait chuter, ajoute M. Gauthier. Si le raisonnement du gouvernement tenait la route, ce serait une chose, mais nous ne sommes pas dans le même panier que les zones inondées.»

Une consultation publique se tiendra le jeudi 4 juillet pour que les résidents et organismes possédants une propriété située dans la ZIS, puissent s’exprimer. Dorval a espoir que la situation change si assez de personnes prennent la parole.

Il sera également possible de communiquer toute désapprobation en écrivant à zis2019@mamh.gouv.ca avant la date de la consultation.

La ZIS visera à résoudre des problèmes d’aménagement d’environnement en cas d’urgence et de limiter le nombre de personnes affectées par les prochaines crues printanières.

La consultation se tiendra le jeudi 4 juillet, 19h, à la salle Champagne du Holiday Inn & Suites (6700, route Transcanadienne, Pointe-Claire).