Actualités

Candidature verte pour Dorval-Lachine-LaSalle

Candidature verte pour Dorval-Lachine-LaSalle
Photo: GracieusetéRéjean Malette souhaite plancher sur différents enjeux pour Dorval-Lachine-LaSalle, notamment le commerce de proximité, le taux de scolarisation et le développement d’espaces verts.

Le scrutin fédéral d’octobre comptera la candidature du Dorvalois Réjean Malette, qui représentera le Parti vert dans la circonscription Dorval-Lachine-LaSalle.

Le comptable de formation s’est lancé en politique dans le but de faire avancer les projets environnementaux lui tenant particulièrement à cœur, telle que la réduction des gaz à effet de serre et la sensibilisation à la surconsommation.

«On n’en fait pas assez pour les changements climatiques, soulève l’homme de 53 ans. On consomme trop et pas de la bonne façon. Il faut apprendre à travailler ensemble pour maintenir une température raisonnable de notre planète.»

Résident de Dorval depuis plus de 25 ans, celui qui se considère comme un homme d’action tient à s’impliquer dans sa communauté. «Je veux être à l’écoute des gens», indique-t-il.

Son expérience d’entrepreneur avec son commerce de produits écologiques a été son premier pas d’envergure. À présent, il souhaite poursuivre sa mission au sein du Parti vert, dont les objectifs visent entre autres à soutenir les étudiants, à sécuriser les revenus des Canadiens et à investir dans l’économie verte.

Enjeux

Le faible taux de scolarisation dans l’arrondissement de LaSalle serait, pour Réjean Malette, l’une des problématiques à surveiller. «Il faut faire des programmes pour concilier vie familiale et vie scolaire, propose-t-il. Cela aiderait aussi au niveau de la main d’œuvre. En scolarisant les gens, ils deviennent de meilleurs candidats potentiels pour l’embauche.»

À Lachine, il serait question de contribuer au développement du nouveau secteur de Lachine-Est en favorisant l’aménagement de logements sociaux et la réalisation de quartiers verts. L’emploi de plus petits autobus en dehors des heures de pointe permettrait aussi de limiter la consommation de gaz, en vue d’une meilleure qualité de l’air.

M. Malette aimerait également plancher sur le commerce de proximité, notamment sur la rue Notre-Dame et le chemin Bord-du-Lac, à Dorval. La plantation d’arbres et le prolongement d’espaces verts autour du golf de la Cité et de l’aéroport Montréal-Trudeau font aussi partie de ses plans.

À cela s’ajoutent le contrôle de la qualité de l’eau, l’agriculture locale sans pesticides et la bonification des programmes de compostage.

Pour l’instant, ses adversaires annoncés sont Céline LaQuerre du Parti conservateur, Jean-Frédéric Vaudry du Bloc québécois, Anju Dhillon du Parti libéral du Canada, Arash Torbati du Parti populaire du Canada et Lori Morrison du Nouveau Parti démocratique.