Actualités
19:05 8 septembre 2019 | mise à jour le: 9 septembre 2019 à 00:15 temps de lecture: 4 minutes

Le parc Martin-Luther-King célébré

Le parc Martin-Luther-King célébré
Photo: Pablo Ortiz/MétroCélébration du parc Martin-Luther-King.

Pour pallier à l’annonce discrète de l’administration Plante, des élus politiques, militants des droits de l’homme et membres de la communauté noire de Montréal se sont réunis dimanche à Côte-des-Neiges pour célébrer le changement de nom du parc Kent, qui est maintenant appelé le parc Martin-Luther-King.

Une annonce «en passant»

Le parc de Côte-des-Neiges a changé de nom à la suite d’une motion déposée par Ensemble Montréal en 2018. Le changement de nom a été accordé en avril 2019. Ce changement n’a pas été célébré à sa juste valeur selon les élus de l’opposition officielle qui ont porté la motion à la Ville de Montréal.

«Nous sommes ici parce que le parc Kent a été renommé, et lorsque le changement a été voté (l’administration Plante) n’a pas fait une grande célébration pour souligner l’importance de ce grand homme qui est important pour la communauté noire de Montréal» a souligné la conseillère municipale de Parc-Extension, Mary Deros. Le chef de l’opposition officielle du conseil municipal, Lionel Perez s’estime déçu de l’annonce du changement de nom qui selon lui aurait été déclaré «en passant» par la mairesse lors de la fête du Canada . «On aurait dû avoir un véritable hommage», a-t-il affirmé à Métro.

L’héritage de Martin Luther King

Lionel Perez estime que la typonomie est «une occasion d’être un témoin de l’histoire et d’être un véhicule pour la mémoire». Pour lui, Martin Luther King représente un géant du vingtième siècle qui a servi les droits de l’homme. Lors de son allocution, M. Perez en a profité pour dénoncer «la légalisation de la discrimination» avec la loi 21 qui selon lui ne respecte pas l’héritage du Dr. King.

«Nous devons nous rappeler que nous avons encore des défis, que nous avons encore du profilage racial dans nos institutions publiques […] et nous devons nous assurer que nous avons une meilleure représentation dans la fonction publique», a déclaré le chef d’Ensemble Montréal lors de son allocution.

L’ancien ministre de la Justice Irwin Cotler, les députés fédéraux Rachel Bendayan et Anthony Housefather et le député provincial David Birnbaum ont aussi manifesté l’importance de la reconnaissance de l’héritage de Martin Luther King pour Montréal.

Profilage racial

Pour plusieurs organismes à la défense des noirs de Montréal, le changement de nom et l’hommage doivent s’inscrire dans un engagement plus concret.

Le vice-président de la Ligue des Noirs, Gabriel Bazin, estime que le changement de nom et l’événement de dimanche doit être perçu comme un engagement contre le profilage racial et pour la justice sociale.

«Les institutions publiques et privées continuent à pratiquer du profilage racial contre notre communauté. Notre communauté a été victime, il y a des gens qui sont morts à cause du profilage racial pratiqué par des policiers», a-t-il déclaré lors de la conférence.

Tiffany Callender de l’association de la communauté noire de Côte-des-Neiges, voudrait aussi que l’administration de Projet Montréal fasse plus d’efforts pour éliminer le profilage racial. «On voudrait aussi voir des actions municipales concrètes qui permettent aux personnes racisées de s’émanciper à Montréal», a-t-elle ajouté en entrevue.

Le parc Kent avait reçu son appelation en 1967 et avait été nommé en l’honneur du Royaume de Kent, le premier royaume anglo-saxon converti au christianisme en Anglettere.

Martin Luther King était un militant non-violent des droits civiques des Noirs aux États-Unis durant les années 1950 et 1960. Il a été assassiné le 4 avril 1968. Pour plusieurs, il est un symbole de la lutte contre la ségrégation raciale.

Articles similaires