Actualités

Candidature libérale pour Dorval-Lachine-LaSalle

Candidature libérale pour Dorval-Lachine-LaSalle
Photo: Gracieuseté - Parti libéral du CanadaAnju Dhillon souhaite mettre l’accent sur des enjeux tels que le soutien financier des classes moyennes et des aînés, le transport, l’environnement et les logements sociaux.

Le scrutin fédéral d’octobre comptera la candidature de la députée libérale sortante Anju Dhillon, qui briguera un second mandat dans la circonscription Dorval-Lachine-LaSalle.

Passionnée de politique depuis l’âge de 13 ans, celle qui siège présentement à la Chambre des communes a développé son intérêt grâce à ses parents, dont les valeurs étaient tournées vers la communauté.

«Mon père m’a montré à venir en aide à autrui, explique la dame d’origine sikhe. J’étais fière de lui, car il aidait beaucoup les nouveaux arrivants. À mon tour, plus j’aidais le monde et plus je voulais en faire.»

C’est dans l’optique de défendre les droits de la personne qu’elle s’est ensuite dirigée vers des études pour devenir avocate. À l’époque, Mme Dhillon était déjà impliquée dans l’Association libérale LaSalle–Émard, ayant notamment occupé le poste de vice-présidente de la section jeunesse.

Plus tard, a soumis sa candidature aux élections fédérales de 2015, remportant près de 55% des voix le siège de Dorval-Lachine-LaSalle

Enjeux

De façon générale, les priorités d’Anju Dhillon seront tournées vers le soutien à la classe moyenne et aux aînés.

«Il peut être difficile pour des personnes âgées d’y arriver lorsqu’elles se retrouvent à vivre seul, indique-t-elle. Les coûts continuent et elles se retrouvent parfois coincées avec des maisons et manquent d’argent. Nous voulons donner davantage de pensions.»

De plus, elle avoue qu’il est impossible de nier les changements climatiques actuels. Un montant de 100 000$ a été investi dans l’opération de nettoyage du fleuve, orchestrée ce week-end (13-14 sept) par l’organisme GRAME de Lachine, afin de réduire la quantité de déchets autour de l’île de Montréal.

Le transport fera également partie des enjeux qu’elle surveillera, notamment avec la revitalisation du quartier Saint-Pierre. Des stratégies seront développées pour bonifier le logement abordable dans les arrondissements de Lachine et de LaSalle.

Un appui sera enfin porté envers les différents événements culturels du secteur.

Anju Dhillon a complété un baccalauréat en science politique à l’Université Concordia et un baccalauréat en droit à l’Université de Montréal. Après avoir pratiqué huit ans comme avocate, elle sa maîtrise en droit à l’Université de Sherbrooke.

Pour l’instant, ses adversaires annoncés sont Céline LaQuerre du Parti conservateur, Jean-Frédéric Vaudry du Bloc québécois, Réjean Malette du Parti vert, Arash Torbati du Parti populaire du Canada et Lori Morrison du Nouveau Parti démocratique.