Actualités

Sortir ses muscles pour les Olympiques spéciaux à l’aéroport Montréal-Trudeau

Sortir ses muscles pour les Olympiques spéciaux à l’aéroport Montréal-Trudeau
Photo: Messager Lachine & Dorval - ArchivesEn septembre dernier, les 19 équipes participantes avaient permis d’amasser 29 000$ lors du Défi 767, au profit d’Olympiques spéciaux Québec (OSQ).

Autobus, blindés de police et camions de pompier seront tirés à main nue par les quelques équipes qui s’affronteront sur les pistes de l’aéroport Montréal-Trudeau, à l’occasion de la 18e édition du Défi 767. Contrairement aux années précédentes, il n’y aura pas d’avions pour des raisons logistiques. 

En groupe de 10 à 15 participants, des gens d’affaires, des policiers et des athlètes de toutes sortes déploieront leurs forces le dimanche 22 septembre, dès 9h30, pour déplacer, à l’aide d’une corde, des véhicules lourds de plus de 20 000 kilos.

Ensemble, ils devront réaliser le meilleur temps sur une distance 3,5 mètres. L’organisation souhaite parvenir à former 20 équipes. Les fonds amassés durant les épreuves seront au profit d’Olympiques spéciaux Québec (OSQ), dont la mission est d’enrichir la vie des personnes présentant une déficience intellectuelle grâce au sport.

«Le Défi 767 est une superbe activité, divertissante et familiale, qui est organisée par des policiers collaborant au sein de la Course au flambeau des agents de la paix, indique le président d’OSQ, Daniel Granger. Ils le font généreusement au bénéfice de tous nos athlètes, dont plusieurs tenteront aussi de relever le défi.»

Les familles pourront profiter d’activités telles que des jeux gonflables, un barbecue et un coin de tir symbolique pour les enfants. Une démonstration d’hommes forts et une ambulance festive de style DJ seront également sur place. De plus, la cavalerie du Service de police de la Ville de Montréal prendra part aux animations.

Cause internationale

Depuis près de 40 ans, la Course au flambeau des agents de la paix rassemble chaque année 85 000 policiers et agents de la paix à travers le monde. Il s’agit d’ailleurs du plus grand événement permettant d’amasser des fonds pour les Olympiques spéciaux.

Au Québec, plus de 8 000 athlètes sont présentement atteints d’une déficience intellectuelle et pour qui la pratique d’activités physiques peut s’avérer plus difficile, selon la coordonnatrice aux activités de financement pour OSQ, Sonia Bélanger Ireland.

«Le financement permet d’aider autant les adultes que les plus jeunes à avoir accès à des sports encadrés, précise-t-elle. La pratique d’un sport leur donne une meilleure confiance en soi et favorise leur intégration sociale.»

Lors de la dernière édition du Défi 767, les efforts des participants avaient permis de récolter 29 000$. Cette somme a aidé au financement de compétitions, à la location de terrains d’entraînement, de transport adapté et à l’accès à des entraîneurs qualifiés pour les athlètes.

Places toujours disponibles. Inscriptions sur le site web du Défi 767.