Actualités

Vote prévu à Lachine pour compenser le salaire des élus

Vote prévu à Lachine pour compenser le salaire des élus
Photo: Messager Lachine & Dorval - Olivier CroteauLa ville-centre versera 504 400$ aux élus de Montréal, incluant ceux de Lachine, pour l'exercice 2019 et 342 800$ pour les années à venir afin de palier à la taxation des allocations de dépense.

Le conseil de Lachine votera à sa prochaine séance publique un règlement qui permettra à la ville-centre de rembourser la perte encourue par la taxation de leurs allocations de dépenses. Depuis janvier, Ottawa impose les élus municipaux et provinciaux pour tous les frais engagés dans le cadre de leurs fonctions.

Ce seront 504 400$ qui seront versés à l’ensemble des élus de la Ville de Montréal pour l’exercice 2019 et 342 800$ annuellement pour les années subséquentes. On ignore les montants spécifiques qui seront alloués à Lachine.

Même s’il s’agit de dépenses supplémentaires, l’administration montréalaise assure qu’elles n’entraîneront aucune augmentation de taxes ou de diminution des services municipaux. De plus, il n’y aura aucun impact financier pour l’arrondissement.

Actuellement, plus de dix arrondissements ont envoyé un dossier pour adopter une rémunération supplémentaire. En plus de Lachine, on compte Anjou, LaSalle, L’Île-Bizard-Saint-Geneviève, Montréal-Nord, Outremont, Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Saint-Laurent, Saint-Léonard et Verdun.

Opposition

Malgré tout, l’ancien maire de Lachine, William McCullock, est en désaccord avec l’idée de pallier une perte de revenu en raison de l’imposition.

«Ce n’est pas une obligation, mais un choix que de se faire compenser pour les impôts fédéraux maintenant exigibles pour tous, déclare-t-il. Nos élus peuvent s’abstenir à la compensation et tout simplement payer leurs impôts, comme le reste de tous les Canadiens.»

M. McCullock estime également que le nombre de conseillers est trop élevé et il souhaiterait que les avis gouvernementaux soient publiés dans les journaux locaux afin de favoriser la communication.

Équité

Il était nécessaire selon la mairesse Maja Vodanovic, dans un souci d’équité, de demander à ce que les conseillers d’arrondissements obtiennent le même traitement que les conseillers de villes, puisque Montréal avait déjà autorisé le changement.

«Puisque c’est nous qui contrôlons les salaires, on se devait de poursuivre le vote initié par la ville-centre pour que tout le monde y ait droit», dit-elle.

Le revenu annuel de base des élus d’arrondissement est présentement évalué à 38 000$ et varie en fonction de leurs responsabilités. Tous les élus de Lachine siègent à une ou deux commissions de la ville-centre, telles que le développement économique, la culture, le patrimoine, les sports et la sécurité publique, divisant ainsi leur travail entre leur arrondissement et Montréal.

La taxation fédérale des frais de déplacement, de stationnement et d’événements occasionnés par les activités professionnelles des élus traite ces coûts comme un salaire, selon la conseillère Michèle Flannery.

«Ce sont des dépenses qui nous permettent de faire notre travail», indique-t-elle.

Mme Flannery rappelle aussi que les salaires n’avaient pas été révisés depuis la fusion de Montréal, en 2002.

Le règlement voté sera rétroactif au 1er janvier et n’entraînera pas d’augmentation des rémunérations actuelles.

À ce jour, les salaires de Mme Vodanovic et de la conseillère Micheline Rouleau relèvent de la ville-centre. Ceux des conseillers Younes Boukala, Michèle Flannery et Julie-Pascale Provost sont pour leur part régis par l’arrondissement.

Salaire des élus

  • Maja Vodanovic 143 869$
  • Micheline Rouleau 82 783$
  • Michèle Flannery 71 036$
  • Julie-Pascale Provost 61 401$
  • Younes Boukala 69 592$

Source: Gouvernement du Québec