Actualités

La gare de Griffintown en hommage à Bernard Landry: réactions mitigées

La gare de Griffintown en hommage à Bernard Landry: réactions mitigées
Photo: Pablo Ortiz/MétroLa mairesse de Montréal, Valérie Plante, propose que la future gare de Griffintown rende hommage à l’ancien premier ministre québécois, Bernard Landry, l’instigateur de la Cité du Multimédia, située tout près.

Les réactions sont mitigées face à la proposition de l’administration de Valérie Plante de nommer la future gare Réseau express métropolitain (REM) dans le Sud-Ouest «Griffintown-Bernard Landry», en l’honneur de l’ancien premier ministre.

Valérie Plante veut qu’une station du REM rende hommage à Bernard Landry

«On a simplement fait une demande au REM et à la Caisse de dépôt et placement Infra à savoir si la gare pourrait se nommer Griffintown-Bernard Landry», mentionne le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais.

Cette gare desservira Griffintown et la Cité du Multimédia. «C’est Bernard Landry qui en a eu l’idée. Sans lui, il n’y aurait pas eu un tel développement, souligne le maire Dorais. Nous garderons l’appellation Griffintown qui rend hommage à la communauté irlandaise qui a fondé ce secteur-là et travaillé dans les entreprises du quartier.»

Consulter

Le président de l’Association des commerçants de Pointe-St-Charles, Michel Langlois, déplore le manque de consultation. «Je suis mal à l’aise parce qu’il n’y a pas eu de consultation avec des citoyens du quartier. Déjà que le REM nous impose un tracé sans consulter personne», dit-il.

«Les gens auraient pu proposer le nom de personnalités qui ont marqué Griffintown», ajoute M. Langlois, l’administrateur de la Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal.

De son côté, Vicente Perez, coordonnateur à la Coalition Petite-Bourgogne, s’est dit surpris et intrigué par cette décision. Lui aussi est en faveur d’une consultation publique. «Pourquoi ne pas appeler la gare simplement Griffintown qui reflète bien l’emplacement où elle se trouve?», mentionne M. Perez.

Les réactions sur le compte Twitter de la mairesse Valérie Plante varient selon les points de vue. «Il faut reconnaître que Bernard Landry a su faire preuve de vision pour la Cité du multimédia dans Griffintown. Bon coup de Valérie Plante», a soutenu un internaute.

Un anglophone estime toutefois que cette éventuelle appellation est plutôt une insulte à l’égard de sa communauté. «On commémore un «francophone séparatiste» alors que la station est située dans un quartier fondé par des immigrants irlandais», a-t-il écrit.

De son côté, la Caisse de dépôt et placement Infra a indiqué avoir bien reçu la demande de la mairesse Plante. L’organisme se dit «ouvert » à la proposition.

Rappelons que la première station du REM dans Sud-Ouest sera située dans le quartier de Griffintown. La construction d’une deuxième station est prévue dans la zone Bridge-Bonaventure, un endroit susceptible de connaître un développement majeur d’ici les prochaines années.

«À ce stade, ce que nous pouvons dire, concernant la station évoquée à Pointe-Saint-Charles, l’alignement de la structure aérienne est propice à l’ajout d’une station ultérieurement», mentionne la porte-parole au bureau du REM, Emmanuelle Rouillard-Moreau.

20 000 emplois

La Cité du Multimédia est située dans le Faubourg des Récollets qui était auparavant un quadrilatère d’usines désaffectées, coincé entre le Vieux-Montréal et l’autoroute Bonaventure. La Cité du Multimédia s’est développée de même que la Cité du commerce électronique et le Quartier international générant des investissements publics et privés de 1,4 milliard de dollars. On y compte 350 entreprises et 20 000 emplois.

Source:Profil économique du centre-ville de l’arrondissement Ville-Marie.