Actualités
09:31 16 avril 2021 | mise à jour le: 16 avril 2021 à 09:33 temps de lecture: 2 minutes

Transport maritime: naviguer sans polluer

Transport maritime: naviguer sans polluer
Photo: GracieusetéLe Ceiba cherche à changer l'industrie «à laquelle nous avons consacré notre vie», selon Danielle Doggett, directrice et fondatrice de SailCargo

Le trafic maritime contribue au réchauffement climatique mais l’industrie cherche à se transformer pour devenir plus respectueuse de l’environnement. Métro s’est intéressé à la situation.

Le chaos vécu après qu’un vaisseau long de 400 mètres, le MV Ever Given se soit coincé dans le canal de Suez a attiré l’attention du monde sur le trafic maritime, dont dépendent pratiquement toutes les activités sur notre planète.

Un autre problème qui a été discuté est la pollution des transports. Celle-ci cause l’émission d’environ 940 millions de tonnes de CO2 par an et est responsable d’environ 2,5% des émissions mondiales de GES, selon l’Organisation maritime internationale. On s’attend à ce que ces émissions augmentent considérablement si des mesures d’atténuation ne sont pas mises en œuvre.

Inspirer l’industrie

Éliminer les combustibles fossiles du secteur maritime est possible grâce à une technologie de pointe et des techniques simples, selon SailCargo, un groupe de constructeurs navals, charpentiers, professionnels et marins, qui a commencé avec l’idée de construire un voilier en bois, le Ceiba, pour transporter des marchandises sans émettre de GES.

«Ceiba est notre effort pour inspirer le changement dans l’industrie à laquelle nous avons consacré notre vie. Lorsqu’il sera opérationnel en 2022, il sera le plus grand cargo océanique actif et propre du monde. Il élèvera le mouvement de fret à voile existant à un nouveau niveau tout en attirant l’attention sur les pratiques nocives et polluantes de l’industrie mondiale du transport maritime», explique la direction de SailCargo.

La conception architecturale du Ceiba est inspirée des goélettes scandinaves du début du siècle, mais incorpore des éléments modernes pour assurer la sécurité, la vitesse et la capacité de chargement. Le navire aura 12 membres d’équipage et pourra accueillir des stagiaires ou des invités.


4,2 M$ – Coût estimé, en millions de dollars, de construction du Ceiba, une goélette cargo de 45 mètres dotée de 3 mâts et 14 voiles.

Articles similaires