Actualités

La vente de véhicules à essence interdite au Canada dès 2035

Pourquoi certains propriétaires de véhicules électriques retournent-ils au gaz?
Des experts confirment que l’abandon des véhicules électriques est lié au manque d’options commodes pour la recharge du véhicule. Photo: iStock

Le Canada devance son objectif d’interdire les ventes de véhicules à essence à l’an 2035, soit 5 ans avant le plan initial. Ainsi, «100% des véhicules vendus au Canada à partir de 2035 seront des véhicules à émission zéro (VEZ)», annonce le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault

L’annonce du jour va de paire avec l’objectif de carboneutralité du Canada d’ici 2050 puisque le secteur des transports est le deuxième secteur qui émet le plus de Gaz à effet de serre (GES) au Canada, derrière la production de gaz et de pétrole. Au Québec, cette proportion de GES dans le secteur des transports s’élève à 35% des émissions.

L’annonce d’aujourd’hui ne s’accompagne pas de nouvelles mesures mais le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, explique que le «Canada continuera à la fois d’effectuer des investissements et de mettre en place des règles pour aider les Canadiens et l’industrie à faire la transition en vue d’atteindre 100 % de ventes de véhicules zéro émission d’ici 2035».

«Créer une économie verte est une priorité, les changements climatiques sont une opportunité de modifier notre modèle»

le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra

Le Canada s’aligne sur le Québec qui avait déjà annoncé une interdiction de la vente des véhicules à essence dès 2035.

Concernant l’aide fédérale d’incitation à l’achat de Véhicule à émission zéro (VEZ) de 5000$, elle semble toujours d’actualité mais le ministre Guilbeault souligne qu’elle tendrait à disparaître lorsque les offres vers ces types de véhicules deviendront plus abordables.

Le ministre Guilbeault précise que l’avancement du plan du Canada va passer par l’accélération du parc automobile de VEZ au Canada, «le Canada est prêt à épauler les constructeurs», soutient-il.

L’annonce a été faite conjointement par le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Jonathan Wilkinson, et le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault.

Le Québec comme modèle

Une statistique révèle que seules trois provinces concentrent la quasi-totalité des nouveaux véhicules émission Zéro, le Québec en tête, suivi de la Colombie-Britannique et de l’Ontario : «En 2020, 95,4 % des nouvelles immatriculations de VEZ ont eu lieu dans les trois plus grandes provinces du Canada.»

«Près de la moitié des VEZ neufs immatriculés au Canada en 2020 l’ont été au Québec, soit 26 102 VEZ»

– Statistique Canada

Articles récents du même sujet