Actualités

Le variant Delta désormais majoritaire à Montréal

La directrice régionale de santé publique de Montréal, Dre Mylène Drouin Photo: Josie Desmarais/Métro

Après cinq semaines de présence accrue du variant Delta, celui-ci est désormais majoritaire à Montréal. Ce variant représente maintenant 50% des nouveaux cas, souligne la directrice régionale de la santé publique de Montréal (DRSP), Dre Mylène Drouin.

La moyenne se situe à 150 nouveaux cas par jour sur les sept derniers jours, et la moitié de ceux-ci sont liés au variant Delta explique la Dre Drouin. «La transmission communautaire est présente alors même que la rentrée n’est pas effectuée. Nous sommes dans la 4e vague, on ne peut plus l’éviter mais on peut limiter ses effets.»

La Dre Drouin explique que le variant tend à réduire l’efficacité vaccinale, mais que la vaccination reste requise pour tous les bienfaits qu’elle procure.

La vaccination semble tout de même avoir un effet puisque Montréal n’a pas enregistré de décès depuis plusieurs semaines, explique la Dre Drouin. Il protège notamment des formes plus graves de la maladie.» Montréal enregistre dans son dernier bilan 16 hospitalisations et 4 en direction des soins intensifs, «ce qui est assez faible».

Certains quartiers affichent des taux de positivité au-delà des 5%, ce qui est le cas d’Ahuntsic-Cartierville, Parc-Extension, St-Michel ou Rivière-Des-Prairies, alors que le taux moyen de la région est à 3%.

Au 24 août, la DRSP est en gestion de 46 éclosions majoritairement en milieu de travail (63%)

La DRSP reprendra ses bilans quotidiens dès demain sur santemontreal.ca.

Appel à la vaccination

La Dre Drouin a martelé que la vaccination est essentielle. «La vaccination est importante individuellement et collectivement car le virus circulera chez les non-vaccinés. S’il vous plaît, allez vous faire vacciner avec deux doses le plus vite possible.»

Fin août 2020, le Québec affichait une centaine de nouveaux cas par jour et un peu plus de 100 hospitalisations. Le dernier bilan quotidien montre que la province compte encore une centaine d’hospitalisations, mais le nombre de nouveaux cas est beaucoup plus important (550). «Clairement, ce qui a changé la donne c’est le variant Delta, l’an dernier à la même époque, on faisait face à la souche initiale», précise la directrice de la DRSP.

Il y a moins de deux semaines, le Dr David Kaiser se disait préoccupé par la direction que prenait la région. Il appelait la population à se faire vacciner et particulièrement les jeunes.

D’après la Dre Drouin, cet appel a été entendu surtout pour la tranche d’âge des 18-39 ans. Cependant, des «gains sont encore à faire».

Rentrée scolaire masquée

La Santé publique régionale accueille positivement la rentrée masquée dans la région. Celle-ci se dit en préparatif pour gérer les cas qui surviendraient et les éclosions. «Le retour du masque va nous aider à faire un traçage précis.»

Même si le concept de bulle-classe n’a pas été retenu, la santé publique régionale estime que les mesures de distanciation et de délimitation «vont faciliter le travail de traçage». La DRSP prévoit visiter les établissements scolaires pour la mise en place de campagne de vaccination.

Toutefois, la Dre Drouin s’attend à d’importants cas d’éclosions de par la contagiosité du variant Delta.

En ce qui a trait au passeport vaccinal, son application ne doit pas être un prétexte pour assouplir les autres mesures sanitaires. «C’est une très bonne mesure car on est sur une pente ascendante mais cela ne veut pas dire un assouplissement des mesures de base, elles restent souhaitables», requiert-elle.

Articles récents du même sujet