Actualités

Passeport vaccinal: certains devront attendre avant d’avoir l’application

Code QR passeport vaccinal
QR Code pour le passeport vaccinal. Photo: Ministère de la Santé et des Services sociaux

Mercredi, seuls les détenteurs de téléphone Apple pourront télécharger l’application Vaxicode, dans lequel sera tenu le passeport vaccinal des Québécois. Sur Android, l’application sera offerte quelque jour plus tard, puisqu’elle n’a pas encore été approuvée.

Les modalités entourant le passeport vaccinal ont été dévoilées en point de presse par le ministre de la Santé Christian Dubé, mardi. Comme prévu, il sera nécessaire d’avoir reçu deux doses de vaccin contre la COVID-19 pour accéder aux restaurants, aux bars, aux cinémas et aux salles d’entraînement. La participation à plusieurs sports nécessitera aussi un passeport vaccinal.

«Le passeport vaccinal, c’est l’équilibre qu’on a trouvé pour garder l’économie ouverte et protéger notre population, a expliqué M. Dubé. On ne peut pas prendre toute une population en otage pour donner des priviligèes a une minorité qui refuse le vaccin.»

Au lieu de l’application, les citoyens pourront aussi imprimer leur code QR, qui pourra également servir de passeport vaccinal. Pour l’heure, 5 millions de Québécois ont téléchargé leur preuve vaccinale, ce qui correspond à 90% de la population vaccinée.

Lors des tests initiaux, l’efficacité de l’application s’est situé au-delà de 90%. On a décelé des échecs lorsque la preuve vaccinale était présentée sur papier, notamment pour des raisons d’éclairage ou d’angle de caméra utilisé.

Pour les personnes qui ne possèdent pas d’imprimante, un soutien téléphonique sera offert par Service Québec, via lequel il sera possible de se faire expédier sa preuve vaccinale par la poste. Sur le site du gouvernement, des capsules vidéos seront publiées pour offrir un soutien aux citoyens et entreprises.

L’application sera réservée aux personnes âgées de 12 ans et plus, comme aucun vaccin n’est proposé au personnes plus jeunes. Ceux-ci devront montrer une pièce d’identité pour prouver leur âge. Les individus ayant été atteint de la COVID-19 n’ayant reçu qu’une seule dose de vaccin pourront utiliser le passeport vaccinal.

Pour l’instant, les personnes dont la condition médicale empêche la prise de vaccin ne pourront utiliser l’application. Une mise à jour sera effectuée au cours du mois de septembre.

Avis aux fraudeurs

Un nombre d’information limité sera tenu dans le passeport, soit le nom, la date de naissance ainsi que le nombre de doses reçues. Avec l’application Vaxicode verif, les commerçants pourront analyser les codes QR des consommateurs. S’il sont adéquatement vaccinés, leur écran passera au vert, et si ce n’est pas le cas, au rouge. L’application ne sauvegarde aucune information.

Parole du ministre responsable de la Protection des renseignements personnels, Éric Caire, aucune fraude ne sera possible avec le passeport vaccinal.

«Le code QR ne peut pas être falsifié, ni modifié ou copié. Ceux qui veulent s’en procurer un d’une autre façon qu’en étant adéquatement vacciné sont invités à faire preuve d’une grande prudence, parce qu’ils sont les seules victimes potentielles.»

Des sanctions criminelles seront imposées aux fautifs. Des amendes seront également imposées dès la mi-septembre aux individus qui ne respecteraient pas l’application du passeport vaccinal dans les lieux publics.

Cas en hausse, hospitalisations en baisse

Lors du mois d’août, plus de 7000 cas de COVID-19 ont été recensés. Cela représente près du triple de ceux enregistrés durant la même période, l’an dernier.

«Voir l’augmentation des cas, c’est ce qui nous inquiète. Par contre, du côté des hospitalisation et de l’occupation des soins intensifs, on est à un niveau plus bas que l’année dernière, explique M. Dubé. On réussit grâce à la vaccination, qui limite les effets sur les hospitalisations.»

Les objectifs fixés pour la vaccination en mars de 75% pour toutes les tranches d’âge définies ont été atteints. Près de 86% des Québécois ont reçu une première dose, et 77% une deuxième.

Accélérer le retour au travail

Pour la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), il sera important de préciser comment le passeport vaccinal pourra accélérer le retour des travailleurs au bureau dès septembre.

«Le gouvernement ne doit pas envoyer de signaux contradictoires en décourageant le retour en présentiel des travailleurs doublement vaccinés. Il faut accélérer le redémarrage de l’économie en permettant aux travailleurs de revenir de manière sécuritaire sur leurs lieux de travail, en s’appuyant sur le passeport vaccinal, les tests rapides, ou toutes autres mesures qui seront considérées comme optimales par les entreprises», estime le président Michel Leblanc.

En général, le passeport vaccinal a été accueilli favorablement par le milieu des affaires, selon la CCMM.

Articles récents du même sujet