National

Les Québécois restent majoritairement favorables au passeport vaccinal, selon un sondage

Code QR passeport vaccinal
Un passeport vaccinal. Photo: Ministère de la Santé et des Services sociaux

Alors que le passeport vaccinal rentrera en vigueur le 1er septembre dans la province, les Québécois restent majoritairement favorables à sa mise en place, mais aussi à la vaccination.

Dans un sondage Léger publié aujourd’hui, les Québécois s’annoncent à 81% en faveur de ce document vaccinal qui sera bientôt exigé pour fréquenter les lieux publics non essentiels. Dans le détail, 63% se disent fortement en faveur, 19% plutôt en faveur alors que dans l’autre sens, sur les 19% des Québécois opposés, 7% se disent plutôt contre et 12% fortement contre. 

Les 18-34 ans seraient selon le sondage, la part de la population la plus opposée au passeport vaccinal, avec 31%. Les 55+ sont pour leur part, les plus favorables à cette mesure, à 76%. 

Hors du Québec, les Canadiens restent en majorité favorable à une telle mesure. Les autres provinces canadiennes s’annoncent à 76% en faveur du passeport vaccinal selon le sondage. Seule la Colombie-Britannique se montre encore plus adepte du passeport que le Québec, avec un taux en faveur à 85%. 

Manque de sûreté et de recul pour les non-vaccinés

Alors que la campagne de vaccination bat son plein depuis plusieurs mois, le statut vaccinal des Québécois est également au coeur des interrogations. Ainsi, 86% des répondants annoncent être vacciné contre la COVID-19. Ces 86% pourront être rejoints par 5% qui revendiquent ne pas être vaccinés, mais avec l’intention de le faire. Reste que 9% des répondants au sondage annoncent ne pas être vacciné et ne pas en avoir l’intention. 

Pour les personnes non vaccinées et n’ayant pas l’intention de le faire, c’est le manque de sûreté et de recul qui semble être la cause majoritaire de leur refus. 71% des sondés répondent «Avec la nouveauté du vaccin, et le manque de tests et de recherches, je ne crois pas que les vaccins soient sûrs» tandis que près de 20% des sondés pensent que «Les vaccins COVID ne sont qu’une ruse des gouvernements pour nous contrôler plus» et 10% annoncent simplement ne pas croire aux vaccins. 

Le Québec fait office de bon élève avec le taux de vaccination le plus important parmi les sondés canadiens, à 90%. Lorsque l’on s’intéresse à la répartition selon les tranches d’âges, on peut retrouver la même tendance que pour le passeport vaccinal, avec les 18-34 ans représentant la part la plus opposée à la vaccination (Non et sans intention de le faire), tandis que les 55+ sondés annoncent être vaccinés à 94%.

Une troisième dose ?

Autre problématique du moment lorsqu’il est question de vaccination, le sujet épineux de la troisième dose, anticipé par plusieurs pays pour booster l’efficacité du vaccin face au variant Delta. Au Québec, des experts ont suggéré une troisième dose pour les personnes ayant reçu AstraZeneca ou COVISHIELD en première dose.

Interrogé sur cette possibilité question, les Québécois sondés et concernés sont encore une fois en majorité favorable à cette troisième dose à 58% «s’il y a des études pour soutenir l’allégation». Seuls 7% s’annoncent à l’aise avec leur état de vaccination actuel et ne veulent pas recevoir en conséquence une dose supplémentaire d’un vaccin. À noter que 35% des sondés n’ont pas reçu de dose d’Astrazeneca ou COVIDSHIELD et ne sont donc pas concernés.

Articles récents du même sujet