Actualités

Valérie Plante remporte un prix environnemental CLEAN50

Valérie Plante
La mairesse sortante de Montréal, Valérie Plante, accompagnée de la femme d'Oscar Peterson, Kelly Peterson, d'Oliver Jones, sa conjointe et d'André Ménard, a fait l'annonce qu'une place publique rendra hommage à l’artiste Oscar Peterson entre la rue McGill College et la Place Ville-Marie. Photo: Josie Desmarais/Métro

Elle qui avait fait de l’environnement une priorité lors de la campagne électorale de 2017, la mairesse sortante de Montréal, Valérie Plante a reçu, la semaine dernière, un prix canadien CLEAN50, une récompense remise annuellement à des personnalités engagées dans la lutte contre les changements climatiques au pays.

Créés en 2011 par la firme torontoise Delta Management Group, qui se spécialise dans le recrutement de professionnels en développement durable, les prix CLEAN50 sont décernés à 50 récipiendaires ayant soumis leur candidature dans 16 catégories différentes, dont «télécommunications et médias», «produits de détail et de consommation» ou encore «énergies renouvelables».

Sur les 50 récipiendaires sélectionnés, un gagnant est en outre choisi dans chacune des 16 catégories pour recevoir la distinction CLEAN16. C’est le cas de Valérie Plante dans la catégorie «villes». 

«Je suis fière d’avoir été nommée au sein des leaders les plus ambitieux en matière de développement durable et […] particulièrement fière que les engagements qu’a pris Montréal se traduisent en actions concrètes. Notre action internationale prend tout son sens quand elles prennent forme sur le terrain et améliorent la qualité de vie», indique Mme Plante.

La cheffe de Projet Montréal a été choisie parmi plus de 1000 candidatures soumises.

«Montréal est en passe de devenir le paradis durable, résilient et riche en biodiversité du Canada», peut-on lire sur la fiche explicative du prix remporté par la mairesse de Montréal.

Composé principalement par des représentants de Delta Management Group, le comité de sélection a également noté que depuis l’élection de Mme Plante, Montréal a adopté un plan climat qui établit une feuille de route pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Le plan prévoit aussi une réduction de 55% des émissions de GES sous les niveaux de 1990 d’ici 2030.

Une zone «zéro émission» doit par ailleurs être implantée au centre-ville de Montréal d’ici 2030. La plantation de 500 000 arbres et la poursuite de l’électrification des transports en commun sont aussi au menu.

La création du Grand parc de l’Ouest, qui compte 3000 hectares de forêts, zones humides et corridors écologiques a aussi été remarquée.

Le comité de sélection des prix CLEAN50 juge les accomplissements des candidatures reçues sur une période d’un peu plus de deux ans. Les prix CLEAN50 décernés ce mois-ci récompensent les accomplissements réalisés entre janvier 2019 et mars 2021.

Articles récents du même sujet