Actualités

Le vaccin Pfizer/BioNTech est sûr pour les jeunes enfants selon l’entreprise

Une main tire une dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19.
Photo: Josie Desmarais/Métro

Le vaccin Pfizer/BioNTech, déjà distribué à des centaines de millions de personnes à travers le monde, est sécuritaire pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, annonce le groupe Pfizer. Les résultats d’une étude de phase 2 ont démontré un vaccin «sûr», «bien toléré» et «robuste», annonce le groupe dans un communiqué

Ce sont 4500 enfants âgés de 6 mois à 11 ans aux États-Unis, en Finlande, en Pologne et en Espagne qui ont reçu deux doses du vaccin Pfizer lors de cette étude clinique. Les résultats présentés aujourd’hui par le groupe Pfizer proviennent des données récoltées chez les participants de 5 ans et plus.

Pour cette étude clinique, les enfants ont reçu des vaccins moins dosés que ceux distribués chez les adultes de 16 à 25 ans (10 microgrammes par injection contre 30 chez les adultes) mais les enfants présentaient néanmoins des résultats immunitaires comparables (près de 95%). Les effets secondaires observés sont aussi annoncés comme comparables à ceux déjà observés chez les 16-25 ans.

Des résultats pour les moins de 5 ans sont attendus prochainement, précise le groupe. 

«Au cours des neuf derniers mois, des centaines de millions de personnes âgées de 12 ans et plus dans le monde entier ont reçu notre vaccin contre la COVID-19. Nous sommes impatients d’étendre la protection offerte par le vaccin à cette population plus jeune, sous réserve de l’autorisation réglementaire, d’autant plus que nous suivons la propagation du variant Delta et la menace substantielle qu’elle représente pour les enfants», a déclaré Albert Bourla, président-directeur général de Pfizer, en soulignant notamment que les cas pédiatriques de COVID-19 aux États-Unis ont augmenté d’environ 240% depuis juillet.

Pfizer soumettra prochainement les données de ces études aux autorités de réglementation comme la Food and Drug Administration ou l’Agence européenne des médicaments.

Plus de détails à venir. 

Articles récents du même sujet