Soutenez

Élections municipales: Balarama Holness perd un candidat

Jean-François Cloutier Photo: Gracieuseté

Jean-François Cloutier, candidat à la mairie de Lachine pour Ralliement pour Montréal, a annoncé qu’il retirait sa candidature. M. Cloutier ne fera donc pas partie de l’union entre Ralliement pour Montréal et Mouvement Montréal. Le parti de Marc-Antoine Desjardins (RPM) avait annoncé hier sa fusion avec Mouvement Montréal, mené par Balarama Holness.

De plus, Brigitte Lamoureux, candidate de Ralliement pour Montréal au poste de conseillère d’arrondissement dans le district Fort-Rolland a également décidé de retirer sa candidature, selon Radio-Canada.

Jean-François Cloutier a indiqué, en entrevue avec Métro, qu’il abandonnait la course à la mairie parce qu’il «n’était pas d’accord avec la façon de faire».

Moi je trouve que c’est un mariage qui ne fonctionnera pas.

Jean-François Cloutier

Le candidat a également expliqué à Métro ne pas avoir été consulté et avoir appris la nouvelle «à la surprise de tous». Malgré son départ de la course à la mairie de Lachine, M. Cloutier a tenu à souhaiter «la meilleure des chances» aux candidats. «Il y a des gens très honnêtes qui vont poursuivre l’aventure», a-t-il ajouté.

Ancien chef d’Équité Montréal, M. Cloutier s’était rangé aux côtés de Marc-Antoine Desjardins et Ralliement pour Montréal. Il avait annoncé sa candidature à la mairie de Lachine le 21 septembre dernier. Le candidat lachinois aurait siégé à la tête du comité exécutif d’une éventuelle administration Ralliement pour Montréal.

Lors du scrutin municipal en 2017, M. Cloutier se trouvait du côté de l’Équipe Denis Coderre pour Montréal, avec laquelle il avait tenté de briguer un mandat de conseiller de la ville.

Une entente «entre deux chefs»

C’est une entente entre deux chefs, mais ça veut pas dire que les troupes vont suivre.

Jean-François Cloutier

«Je lui souhaite bonne chance et j’ai hâte de prendre un café avec lui», a déclaré Balarama Holness, chef de Mouvement Montréal, en entrevue avec Métro.

Lors de l’annonce de la fusion, Marc-Antoine Desjardins (Ralliement pour Montréal) a fait valoir que celle-ci représente «une alternative concrète et crédible pour projeter Montréal vers l’avenir».

Dans un récent sondage CROP commandé par Métro, Balarama Holness et Marc-Antoine Desjardins récoltaient respectivement 9% et 8% des intentions de vote. Ensemble, ils peuvent ainsi espérer récolter 17% des intentions de vote.

Par ailleurs, M. Holness restera candidat à la mairie de Montréal. M. Desjardins sera quant à lui candidat à la mairie d’un arrondissement dont le nom sera dévoilé prochainement. Le chef de Mouvement Montréal a également indiqué que les candidats pour le parti ont jusqu’à aujourd’hui pour officialiser leurs candidatures.

La nouvelle plateforme sera annoncée en début de semaine prochaine. L’alliance Baralama-Desjardins devra compter «65 à 70 candidats» sur un total de 103 postes à pourvoir.

Avec la collaboration d’Alexandre Sauro.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.