Actualités

Sondage: Plante au centre, Coderre dans l’Est et l’Ouest

Photo: Josie Desmarais/Métro

L’Est et l’Ouest de Montréal semblent «acquis» au candidat d’Ensemble Montréal, Denis Coderre, tandis que les arrondissements du centre de la ville penchent du côté de la chef de Projet Montréal, Valérie Plante, selon le sondage CROP/Métro.

«L’issue de l’élection pourrait se jouer dans la capacité de Valérie Plante à faire des gains dans d’autres zones que le centre», explique le vice-président de CROP, Dominic Bourdages.

Les 1000 personnes sondées ont notamment répondu à la question suivante: «S’il y avait des élections municipales aujourd’hui pour la Ville de Montréal, pour quel parti voteriez-vous dans votre arrondissement?».

Environ 26% des répondants de l’Est et 24% des répondants de l’Ouest choisissent M. Coderre, alors qu’au centre, ils ne sont que 19%. Parallèlement, la mairesse sortante sous-performe dans les quartiers périphériques, avec des pourcentages de 15% dans l’Est et de 16% dans l’Ouest, mais s’en sort beaucoup mieux dans le centre de l’île (24%).

Logement, sécurité publique, relance économique: les priorités

Les enjeux mis en avant par Denis Coderre, comme la sécurité, trouvent des échos dans les secteurs excentrés.

Les trois sujets que les Montréalais estiment prioritaires sont la crise du logement (44%), la sécurité publique (38%) et la relance économique (37%). Les secteurs de l’Est ont d’ailleurs de plus grandes préoccupations que la moyenne montréalaise en ce qui a trait à la crise du logement (50%) et à la sécurité publique (46%).

A contrario, le thème de l’environnement, cher à Valérie Plante, ne les séduit pas (23%). Les répondants de l’Ouest et du centre se situent dans la moyenne des Montréalais sur ces sujets.

Qui est la meilleure personne pour piloter les dossiers prioritaires de la relance économique et de la lutte contre la violence par armes à feu? Denis Coderre, répondent respectivement 32% et 30% des personnes sondées à Montréal alors que Valérie Plante, elle, obtient la confiance de 20% et 19% des répondants sur ces enjeux.

En ce qui concerne les dossiers de la crise du logement, de la lutte au racisme et de l’itinérance, les deux candidats obtiennent des niveaux de confiance quasi identiques.

Dix pour cent pour les autres partis

Les partis d’arrondissements devraient aussi avoir leur mot à dire, puisque ceux-ci recueillent 10% des intentions de vote. «Il semble y avoir plus d’ouverture pour ces partis par rapport aux deux gros partis qui se battent à l’avant-scène. On a vu le parti d’Anjou, par exemple, devenir très fort aux élections passées», précise M. Bourdages.

De plus, l’indécision des Montréalais quant au parti qui représenterait le mieux leur arrondissement est très élevée, soit 33%. Il y a donc le tiers des voix à glaner au niveau local pour les différents partis.

Le coup de sonde, diligenté par Métro, a été mené entre le 13 et le 24 août auprès de 1000 Montréalais de 18 ans et plus pouvant voter.


Les répondants étaient divisés en trois grands secteurs:

Est

Anjou, Montréal-Nord, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Saint-Léonard, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Centre

Ahuntsic-Cartierville, Le Plateau-Mont-Royal, Outremont, Rosemont–La Petite-Patrie Ville-Marie, Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Ouest

Lachine, LaSalle, L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Le Sud-Ouest, Verdun, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Pierrefonds-Roxboro, Saint-Laurent

En qui les répondants ont-ils le plus confiance pour piloter les dossiers?

Environnement
35%

avantage Plante

Transport en commun
30%

Avantage plante

Relance économique
32%

Avantage Coderre

Sécurité publique
30%

Avantage Coderre

Articles récents du même sujet