Actualités

COVID-19: baisse des hospitalisations prévue au Québec

Les hospitalisations dues à la COVID-19 devraient baisser au Québec au cours des trois prochaines semaines, prévoit l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS).

L’INESSS a publié ses projections hebdomadaires au cours de la nuit. On y note que le nombre de nouveaux cas est en diminution par rapport à la semaine précédente. Même si on note un bond chez les 70 ans et plus, la proportion de nouveaux cas dans ce groupe d’âge demeure faible.

«Pour le Québec dans son ensemble, les projections suggèrent que le nombre de nouvelles hospitalisations [dues à la COVID-19] devrait diminuer», indique l’Institut dans un communiqué.

La diminution devrait être relativement faible. Même avec un taux de reproduction à 0,75 – soit un ralentissement assez substantiel de la pandémie – le nombre de lits requis resterait près de 300 pour l’ensemble du Québec et près de 150 pour le Grand Montréal.

Le dernier taux de reproduction mesuré par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) affiche 0,87. Ce taux reflète la situation il y a environ 10 jours, à cause du temps d’incubation du virus. Depuis, le nombre de nouvelles infections tend à diminuer.

Un bilan stable

Le dernier bilan quotidien du gouvernement du Québec affiche une légère augmentation des hospitalisations. Le Québec a franchi la barre des 300 hospitalisations (302) après l’ajout de 32 entrées et le départ de 27 patients. Aux soins intensifs, le nombre de patients passe de 88 à 86 (7 entrées, 9 sorties).

En ce qui concerne les nouvelles infections à la COVID-19, le Québec en affiche 643, soit 19 de plus que la veille. C’est toutefois 11 de moins que la semaine précédente.

Les bilans quotidiens tendent à être plus lourds vers la fin de la semaine. Les bilans du début de la semaine affichent en partie des résultats provenant des samedis et dimanches, lorsque le nombre de tests effectué diminue.

Le nombre d’éclosions actives de COVID-19 affiche une première diminution significative depuis l’été. Le Québec affiche 531 éclosions actives, contre 582 la veille. La diminution vient principalement des milieux de travail et des écoles. On compte 141 éclosions dans les milieux de travail, contre 202 la semaine dernière. Les écoles affichent 259 éclosions, contre 272 il y a sept jours.

La vaccination pourrait d’ailleurs bientôt être offerte aux enfants des écoles primaires. Pfizer a récemment déposé une demande d’autorisation aux autorités américaines pour inoculer les enfants de 5 à 11 ans. Les demandes de ce type tendent à être déposées au gouvernement fédéral canadien dans les jours suivants.

Cinq décès s’ajoutent au bilan de la COVID-19, pour un total de 11 410 depuis le début de la pandémie.

Une quatrième vague de non-vaccinés

La campagne de vaccination s’est poursuivie hier, avec l’ajout de 16 745 doses de vaccin. Malgré la baisse générale, les hospitalisations actuelles dues à la COVID-19 sont principalement un phénomène touchant les personnes non vaccinées selon les chiffres gouvernementaux.

Si 85% de la population a reçu ses deux doses de vaccin, les personnes doublement vaccinées ne représentent que 11 des 32 nouvelles entrées dans les hôpitaux. À l’inverse, la minorité non vaccinée représente 20 nouvelles hospitalisations.

Les personnes non vaccinées contre la COVID-19 ont un risque d’hospitalisation 26,7 fois supérieur aux personnes pleinement vaccinées.

Articles récents du même sujet