Actualités

Le Centre intégré de traumatologie inauguré

Une salle servant à la simulation de situations chirurgicales. Photo: Mohammed Aziz Mestiri – Métro Saint-Laurent

Le nouveau Centre intégré de traumatologie de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal a été inauguré aujourd’hui. Bien que le réseau des soins fait face à une pénurie de ressources humaines, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) estime que les locaux bonifiés attireront du personnel additionnel.

Le nouveau Centre intégré de traumatologie de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal a été inauguré aujourd’hui. Bien que le réseau des soins fait face à une pénurie de ressources humaines, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) estime que les locaux bonifiés attireront du personnel additionnel.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, était joint du président-directeur général du CIUSSS du Nord-de-l’Île de Montréal, Frédéric Abergel.« Je tiens à remercier les gouvernements précédents d’avoir assuré la continuité du projet », a exprimé le ministre.

L’élu reconnaît que les problèmes de ressources humaines dans le secteur de la santé sont à résoudre. Il appuie que les aménagements médicaux de l’édifice fournissent un milieu de travail attractif pour les embauches et favorisent la rétention du personnel.

M. Abergel abonde en ce sens, en relatant le déroulement d’une journée de portes ouvertes à l’unité mère-enfant du centre. « Le jour même, nous avons recruté environ une vingtaine d’infirmières », mentionne-t-il.

L’occupation des espaces par le corps de recherche et de soin a débuté au mois de juillet. C’est au plus tôt en novembre que l’édifice devrait être pleinement opérationnel.

Services

Les réflexions quant à la création de la nouvelle aile ont été amorcées il y a près de 16 ans.

Le nouveau bâtiment comprend une division de recherche en traumatologie affiliée à l’Université de Montréal. Le service de soin associé a une capacité de 32 salles individuelles, dont 7 en isolement.

Une unité mère-enfant sera déménagée dans un étage supérieur. Les 26 chambres sont conçues pour supprimer le déplacement des nouvelles mères, de l’accouchement jusqu’à la réhabilitation. Un service de néonatalogie et un bloc opératoire pour les césariennes y seront adjacents.

Le sous-sol accueillera un local de récupération pouvant contenir 18 civières, dont 4 en isolation. Les examens d’endoscopie, avec 6 salles d’intervention en pneumologie, en urologie et en gastroentérologie, y seront offerts.

De futurs aménagements sont prévus dans d’autres installations du CIUSSS du Nord-de-l’Île de Montréal.

Articles récents du même sujet