Soutenez

Manifestation: des meubles devant les bureaux de François Legault

Manifestation du FRAPRU pour des investissements massifs dans le logement social dans le prochain budget québécois. Photo: Gracieuseté

Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) ainsi que de nombreux organismes communautaires ont manifesté samedi à Montréal pour revendiquer des investissements massifs et immédiats dans le logement social et le maintien du programme AccèsLogis.

Partis en début d’après-midi de la place Norman-Bethune, les manifestants ont marché jusqu’aux bureaux du premier ministre François Legault pour presser le gouvernement de s’occuper de la crise du logement. Des meubles ont été laissés sur place comme symbole du sort réservé aux locataires victimes d’éviction.

Un «financement insignifiant»

Plus de la moitié des chantiers de logements sociaux à Montréal sont présentement mis sur la glace par manque de financement dans le programme AccèsLogis, selon le FRAPRU.

«Les trois derniers budgets de la CAQ ont accordé un financement insignifiant pour de nouveaux logements sociaux et on n’a pas indexé convenablement le programme AccèsLogis depuis plus de 10 ans», déplore Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU.

Selon le regroupement, le nouveau Programme d’habitation abordable Québec (PHAQ), annoncé par la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, ne résoudra pas les crises du logement puisqu’il ne s’adresse pas aux ménages à faible revenu. Dans le programme AccèsLogis, environ la moitié des logements sont réservés à des personnes à faibles revenus pour qui le loyer est calculé en fonction de leur capacité de payer.

Que restera-t-il donc aux ménages les plus pauvres?

Véronique Laflamme, à propos du PHAQ

L’Office municipal d’habitation de Montréal souligne qu’il a reçu 800 nouvelles demandes de HLM depuis un an. La liste d’attente compte également presque 24 000 ménages.

AccèsLogis «lent» et «très lourd», selon Laforest

Lors de l’annonce du nouveau Programme d’habitation abordable Québec, la ministre Laforest a qualifié le programme AccèsLogis de «lent» et de «très lourd» . Elle a souligné que le PHAQ viendra donner «un sérieux coup de pouce» au programme déjà en place. La ministre a également tenu à mentionner que pour l’instant, le nouveau programme ne remplacera pas AccèsLogis. L’idée est plutôt qu’ils fonctionnent en complémentarité.

Questionnée sur la différence entre les deux programmes, la ministre Laforest a expliqué que le PHAQ permettra de faire affaire directement avec les promoteurs privés.

Le FRAPRU, de son côté, soutient que même les logements privés que le nouveau programme subventionnera ne demeureront pas abordables de façon pérenne.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.