Soutenez

COVID-19: les hospitalisations en baisse au Québec

Photo: Istock/Tempura

Le nouveau bilan gouvernemental fait état d’une baisse de 37 hospitalisations, pour un total de 2372 personnes présentement hospitalisées dans la province en raison de la COVID-19. Du côté des personnes admises aux soins intensifs, on enregistre une augmentation de deux personnes par rapport à la veille.

Le Québec recense également 22 nouveaux décès. Le bilan humain de la pandémie de COVID-19 atteint désormais 14 928 décès dans la province.

En ce qui concerne les nouvelles infections, on rapporte 2066 nouveaux cas dans la province. Par contre, il faut noter que le nombre de cas répertoriés n’est pas représentatif de la situation actuelle, puisque l’accès aux centres de dépistage est réservé aux clientèles prioritaires.

Hospitalisations actives à Montréal

HôpitalHospitalisations
actives
Variation depuis la veille
Institut de cardiologie de Montréal8+1
Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal46-1
Hôpital général de Montréal26-1
Hôpital général juif93+5
Centre hospitalier de St. Mary25-4
Hôpital Maisonneuve-Rosemont87-8
Hôpital de Verdun26-3
CHU Sainte-Justine15+1
L’Hôpital de Montréal pour enfants6-1
Hôpital neurologique de Montréal<50
Hôpital Royal Victoria39+3
Hôpital de LaSalle8+2
Hôpital général du Lakeshore41-4
Hôpital de Lachine90
Hôpital Fleury24-3
Hôpital Jean-Talon17-2
Hôpital Santa Cabrini27-1
Centre hospitalier de l’Université de Montréal53-2
Hôpital Notre-Dame42+3
Gouvernement du Québec

Une septième vague à l’automne?

Il est très probable qu’il y ait une septième vague au Québec selon Alain Lamarre, expert en virologie de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS).

«Si c’est le même virus ou un virus semblable à Omicron […], ça pourrait occasionner une vague quand même importante si on n’utilise pas un nouveau vaccin», a-t-il mentionné à Métro dans un article publié mercredi.

Selon Alain Lamarre, l’arrivée du premier traitement anticovidique, le Paxlovid, et le médicament Evusheld, qui protègent les personnes immunodéprimées, changeront la donne si une septième vague devait arriver au Québec.

«Ça va avoir un impact sur les cas sévères et les décès, car cette population-là est surreprésentée dans les taux de mortalité. […] C’est une bonne nouvelle, mais ça n’aura pas un impact significatif sur une vague, car ce ne sera pas utilisé à grande échelle», a soutenu Alain Lamarre.

Des projections optimistes

Le portrait de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) pour la semaine du 16 au 22 avril révèle qu’après quatre semaines d’augmentation, les nouvelles hospitalisations enregistrent une baisse d’environ 5% par rapport à la semaine précédente. Cette baisse est observée dans tous les groupes d’âge, sauf chez les personnes de 80 ans et plus, pour lesquelles l’institut observe une stabilisation.

Toujours selon l’INESS, le taux d’occupation des lits réguliers devrait également diminuer au cours des deux ou trois prochaines semaines. Même son de cloche concernant le taux d’occupation des lits aux soins intensifs.

Finalement, il est intéressant de noter qu’un peu plus de la moitié des nouveaux cas (52%) sont des personnes ayant déjà la COVID-19 lorsqu’elles sont admises à l’hôpital ou qui contractent la maladie durant leur séjour.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.