Soutenez

Retour au bureau en format hybride pour les fonctionnaires fédéraux

bureaux centre-ville
Plusieurs propriétaires de bureaux au centre-ville ont mis ceux-ci en sous-location dans les derniers mois, alors que la vaste majorité de leurs employés continue de privilégier le télétravail. Photo: Josie Desmarais/ Métro

Les derniers fonctionnaires fédéraux encore en télétravail amorcent lundi la transition vers le travail en mode hybride. Tous les ministères devaient ramener leurs employés au bureau au moins deux à trois jours par semaine avant la fin du mois de mars, sous peine de sanctions potentielles.

Ce plan de retour au bureau était nécessaire en raison des incohérences engendrées dans les politiques de télétravail des différents ministères fédéraux, estime Ottawa. La formule hybride viendrait corriger ces lacunes selon le gouvernement fédéral, bien que ce dernier n’ait fourni aucun chiffre ni donnée sur les effets positifs de la combinaison du travail en présentiel et du télétravail.

Cette décision a été mal reçue par l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), qui estime que l’absence de publication de données sur la nécessité de retourner au bureau deux à trois par semaine entraîne de la confusion pour ses membres.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.