Soutenez

La CAQ promet un nouveau chèque, cette fois pour les aînés

François Legault, premier ministre du Québec et chef de la CAQ
Photo: Josie Desmarais/Métro

«On a choisi, si la CAQ est élue, de bonifier l’aide qui est donnée à nos aînés», a lancé François Legault en marge d’un déplacement en Beauce. M. Legault promet encore une fois un chèque, d’une valeur d’au plus 2000 $ pour les personnes de 70 ans et plus dont le revenu est inférieur à 24 195 $.

Ce montant s’applique par personne. Ainsi, un couple d’aînés dont le revenu combiné est de 24 195 $ toucherait 4000 $. Ce montant s’applique jusqu’à un revenu de 65 195 $ en diminuant graduellement.

L’aide maximale actuelle est de 411 $ par personne.

bannière élections québec 2022

«Des personnes retraitées se retrouvent avec une petite pension, quand ils en ont une, qui n’est pas indexée à l’inflation. C’est encore plus dur pour eux de faire face à cette crise. […] Femmes ou hommes, c’est eux qui ont bâti le Québec d’aujourd’hui. On a le devoir de les aider quand ça ne va pas bien», a déclaré le chef caquiste.

Selon la CAQ, ce soutien financier concernerait près de 1,1 million de Québécois. L’aide serait d’ailleurs rétroactive, a indiqué M. Legault, ce qui signifie que le chèque serait donné dès 2022. Il s’agit là d’un montant récurrent, qui coûterait 1,6 G$ par an au gouvernement.

Un «bouclier» contre l’inflation

Accompagné des candidats Samuel Poulin (Beauce-Sud), Luc Provençal (Beauce-Nord), et Stéphanie Lachance (Bellechasse), le premier ministre, qui portait alors sa casquette de dirigeant de parti en campagne, a ainsi dévoilé le «troisième volet» du «bouclier anti-inflation» que promet la CAQ.

Hier, il annonçait que s’il était réélu, le gouvernement sortant remettrait aux Québécois un chèque allant de 400 $ à 600 $. Une mesure de 3,5 M$, qui suivait un premier chèque envoyé à près de 6 millions de Québécois avec les retours d’impôt.

Interrogé sur le potentiel caractère «électoraliste» de cette promesse de campagne, François Legault rétorquait avoir le «devoir d’aider les Québécois à faire face à l’augmentation du coût [de la vie] exceptionnel» que connaît le pays.

Plusieurs de ses adversaires lui ont reproché de vouloir financer la baisse d’impôt promise avec 40% du Fonds des générations. Ce à quoi François Legault a répondu en rappelant les finances saines du Québec. Une situation que «pas beaucoup de pays ont la chance» d’avoir, a-t-il répliqué. 

Les libéraux proposent aussi 2000$

Avec son «allocation aînés», Dominique Anglade propose également une aide de 2000$ pour les aînés de 70 ans et plus.

«Le prix de la nourriture augmente, le prix du loyer augmente, la seule chose qui n’augmente pas au Québec, c’est le revenu des aînés. […] Des mesures concrètes, comme l’Allocation aînés que nous proposons, les aidera à atteindre cet objectif tout à fait légitime», estime-t-elle dans un communiqué.

La cheffe libérale avait dévoilé hier les premières mesures de ce qu’elle appelle son «plan portefeuille». Comme la CAQ, elle souhaite aussi faire baisser les impôts.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.