Soutenez

Legault promet 2 G$ de plus pour rénover 600 écoles

Le premier ministre du Québec, François Legault. Photo: Josie Desmarais/Métro

La Coalition avenir Québec (CAQ) s’est engagée à gonfler de 2 G$ supplémentaires le financement pour la rénovation des écoles. Cet investissement s’ajouterait aux 7 G$ prévus dans le Plan québécois des infrastructures (PQI). En cas d’élection de la CAQ, l’enveloppe consacrée aux rénovations d’écoles passerait à un total de 9 G$.

«La première chose, c’est qu’il faut plus de grandes fenêtres, qui permettent de faire entrer la lumière naturelle. Il faut plus de gymnases, plus d’espaces communs, comme des grandes salles, plus de belles cours d’école», a énuméré M. Legault. Les rénovations comprendront aussi l’aménagement de laboratoires technologiques et de salles de travail collaboratives, ou encore l’ajout de gazon, d’arbres, de végétaux ainsi que de structures de jeux.

Selon le premier ministre sortant, le montant devrait permettre de rénover plus de 600 écoles au Québec. Seulement à Montréal, 229 écoles sont considérées comme étant en mauvais ou très mauvais état, d’après des données gouvernementales rapportées par Radio-Canada en juillet. «Elles ont été négligées par les gouvernements précédents. […] Dans leur dernier mandat, les libéraux ont investi 2,7 G$ pour la rénovation des écoles. On a doublé ce montant, avec 5,2 G$», a fait valoir le chef caquiste. Et de souligner que «nos enseignants méritent de belles écoles».

Pour savoir lesquelles rénover en priorité, le gouvernement se baserait sur la représentativité régionale, l’indice de développement socio- économique et la croissance démographique du secteur.

Anglade et le PLQ proposent la gratuité de projets pédagogiques

Quelques heures avant l’annonce de la CAQ, la cheffe libérale a vertement critiqué le bilan du gouvernement sortant. Alors que le gouvernement caquiste est sous le feu des critiques en raison de la pénurie d’enseignants qui s’aggrave, Dominique Anglade en a profité pour dire que «le décrochage scolaire a augmenté de 30% et [que] François Legault a baissé les bras». 

C’est inacceptable de ne pas considérer l’avenir de nos jeunes avec plus de sérieux.

Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec et porte-parole de l’opposition officielle

Le PLQ s’est ensuite engagé à offrir la gratuité des programmes pédagogiques particuliers, s’il était élu. Une mesure qui s’appliquerait dans toutes les écoles publiques, jusqu’à concurrence de 5000 $ annuellement.

Les libéraux croient que des projets pédagogiques, comme un sport-études, permettraient de lutter contre le décrochage scolaire. C’est aussi selon Mme Anglade une façon de donner à «tous les élèves les mêmes chances de réussite, tout en soulageant le portefeuille des familles qui vivent les contrecoups de la hausse du coût de la vie».

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.