Montréal

François Legault sera-t-il présent au défilé de la Fierté cette année?

Marche de la fierté
Photo: Pascal Gaxet/Métro

En 2019, des membres de la communauté LGBTQ2+ avaient critiqué la venue du premier ministre du Québec, François Legault, au défilé de la Fierté de Montréal, pointant du doigt certaines de ses décisions politiques. Cette année, le cabinet du premier ministre n’a pas encore confirmé sa présence à l’événement.

«Pour des raisons de sécurité notamment, l’agenda public du premier ministre n’est pas dévoilé plusieurs jours à l’avance, explique le cabinet du premier ministre Legault. Il est certain que la CAQ sera représentée.»

Fierté Montréal n’a pas encore reçu de confirmation quant à la venue de François Legault, ni quant à celle de Justin Trudeau. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, aurait pour sa part confirmé sa présence auprès de l’organisme.

Pour le directeur général de Fierté Montréal, Simon Gamache, l’invitation de personnalités politiques reste une «tradition pour les fiertés».

Pour leur solidarité, je pense qu’il est extrêmement fondamental que nos dirigeants politiques soient là, dit-il. Après, s’ils sont là pour les bonnes raisons, c’est au public d’en décider.

Simon Gamache

Pas le bienvenu

En 2019, une pétition avait été mise en ligne contre la venue du premier ministre au défilé. Intitulée «Legault: Go Away from Montreal Pride!», elle avait récolté plusieurs centaines de signatures.

Simon Gamache reconnaît que la présence du premier ministre en 2019 avait généré de la grogne. Il explique cependant ne pas avoir encore constaté du telle opposition pour le moment à cet égard.

«Peu importe que ce soit M. Legault ou d’autres politiciens qui se présentent, il se peut qu’il y ait de la grogne; c’est tout à fait possible», dit-il.

Pour Alexis Marcoux Rouleau, étudiant, personne trans et non-binaire ainsi qu’activiste LGBT, François Legault n’est toujours pas le bienvenu au défilé de cette année. À l’époque, Alexis avait rédigé une lettre d’opinion contre la venue du premier ministre.

Je suis encore contre, d’autant plus que le contexte pandémique nous a bien montré que le gouvernement Legault se fiche un peu des populations marginalisées.

Alexis Marcoux Rouleau, activiste LGBT

«Ça a été vu comme une tentative de bien paraître en adoptant un comportement soi-disant d’allié, en se présentant à la parade de Fierté Montréal», explique Alexis Marcoux Rouleau. En regardant ses décisions politiques […], ce n’est pas un allié des communautés LGBT+.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet