Soutenez

Le PCQ souhaite rendre les aînés plus autonomes

Photo: Josie Desmarais/Métro

De passage dans une résidence privée pour aînés à Nicolet, le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ) Éric Duhaime a aujourd’hui présenté neuf propositions pour améliorer la qualité de vie des plus âgés et leur garantir davantage d’autonomie.

Le leader conservateur a été pointé du doigt, car ce dernier n’a pas porté de masque durant sa visite, au cours de laquelle il a rencontré 14 personnes âgées.

Eric Duhaime s’est défendu quelques instants plus tard sur Twitter, où il a justifié son choix d’avoir effectué sa visite à visage découvert.

«Les gens rencontrés aujourd’hui sont quadruplement vaccinés. Personne n’a de symptôme. Aucune directive du gouvernement n’impose le port du masque dans de telles circonstances», a-t-il déclaré dans un gazouillis.

Le conservateur a également contre-attaqué en publiant des images de ses concurrents politiques, dans un contexte similaire, entourés de personnes âgées… et sans masques. Ces clichés n’étant pas datés, il est difficile d’établir leur pertinence.

Une crise sanitaire révélatrice

Selon le PCQ, la crise sanitaire et le traitement dont les aînés ont fait l’objet durant cette dernière ont mis en lumière la nécessité de réformer le système de santé public.

Les conservateurs veulent miser sur des mesures qui permettraient d’accroître l’autonomie des plus âgés.

Ainsi, le PCQ prévoit de renforcer le soutien à domicile, en bonifiant notamment le programme d’exonération financière pour les services d’aide à domicile (PEFSAD). Le parti souhaite aussi subventionner les associations qui se déplacent chez les aînés, en se basant sur une comptabilité des services rendus les années précédentes.

«Il faut essayer de retarder le plus possible l’institutionnalisation des aînés, car cela coûte beaucoup plus cher aux contribuables que de garder des gens à domicile», estime le PCQ.

Les conservateurs entendent inciter les plus âgés à rester plus longtemps dans la vie active, en mettant en place un crédit d’impôt pour la prolongation de la carrière. Ce dernier irait jusqu’à 23 000 $ pour les 60 ans et plus, et jusqu’à 25 000 $ pour les 65 ans et plus.

Le PCQ prévoit aussi d’appuyer les proches aidants, d’assouplir la réglementation pour la construction de maisons bigénérationnelles et de décentraliser les services aux aînés.

Enfin, si son parti accède au pouvoir, Éric Duhaime a fait la promesse de mettre sur pied une commission d’enquête sur les morts de la COVID-19 dans les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD).

«Le sort des aînés est au cœur de nos préoccupations au Parti conservateur du Québec. On juge une société à la manière dont elle traite ses aînés. Ceux-ci nous ont légué un héritage, ils méritent le respect et de poursuivre leur vie dans la dignité avec des soins appropriés, à domicile ou en institution», a déclaré Éric Duhaime.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.