Montréal

Une plateforme d’emplois pour personnes itinérantes

Une plateforme d’emplois pour personnes itinérantes
Photo by: Chantal Levesque

Une première plateforme web pour favoriser l’accès à l’emploi des personnes itinérantes a été inaugurée jeudi matin à Montréal.

Le site Destination Emploi a été développé par la Société de développement social, qui met déjà en lien depuis six ans des entreprises et des personnes fréquentant des organismes de réinsertion sociale comme l’Accueil Bonneau et l’Itinéraire. Entre 180 et 200 contrats de travail sont ainsi conclus chaque année, pour des emplois comme surveillant de barricade pour un festival et aide-déménageur à temps partiel.

Avec ce site web, la SDS veut faciliter le jumelage entre employeurs et chercheurs d’emploi, de manière à faire grimper le nombre de contrats donnés à 1000 sur une période de trois ans.

«Les entreprises ne sont pas assez au courant que des gens moins visibles, qui ne sont pas nécessairement sur internet, se cherchent un emploi. Et s’ils veulent en chercher, c’est difficile de s’y retrouver parmi les centaines d’organismes d’aide à la réinsertion qu’ils pourraient approcher. Là, ils ont un seul point d’entrée», a fait valoir Emile Roux, directeur général de la SDS, qui souhaite que son portail serve à d’autres villes du Québec.

Ce sont des mentors comme Frédéric Larocque, travailleur social à l’Accueil Bonneau, qui aideront les candidats à se créer un profil. «Beaucoup [de candidats] ont de la difficulté avec l’informatique», a souligné M. Larocque.

Les candidats peuvent y indiquer leurs compétences, comme l’esprit d’équipe et le sens de l’organisation, leurs expériences de travail et leurs attentes par rapport à l’emploi. De leur côté, les entreprises peuvent afficher des offres d’emploi et parcourir les profils pour trouver quelqu’un qui correspond à leurs critères. Lorsqu’un jumelage survient, un suivi et un accompagnement doit être fait par les organismes partenaires auprès des entreprises.

«Pour les gars, avoir ces contrats leur redonne un sentiment de fierté. Ça en encourage plusieurs à faire plus de démarches pour retourner sur le marché du travail», a remarqué M. Larocque.

Jérôme Messier est l’une des quarante personnes qui ont déjà rempli leur profil en ligne, le site étant en période de test depuis une semaine. L’homme qui a vécu 25 ans dans la rue participe présentement à un programme de CACTUS Montréal, qui l’a amené à faire des petits boulots cette année, comme du nettoyage dans un stationnement.

«J’aimerais retourner progressivement sur le marché du travail, a formulé M. Messier, qui a une formation de soudeur et mécanicien. Mais le processus pour accéder à l’emploi est intimidant. En m’inscrivant sur cette plateforme, j’ai un accompagnement qui me permet de ne pas me sentir tout seul là-dedans.»

Il y a actuellement une vingtaine d’offres d’emplois sur Destinationemploi.ca, provenant notamment de Starbucks, le Quartier des spectacles, Communauto et Formétal.

La Ville de Montréal finance les activités de la SDS à hauteur de 800 000$ sur trois ans.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *