Montréal
15:23 15 mars 2017 | mise à jour le: 15 mars 2017 à 18:09 Temps de lecture: 3 minutes

Carambolage sur l’A13: silence du MTQ sur les automobilistes piégés

Carambolage sur l’A13: silence du MTQ sur les automobilistes piégés
Photo: FELIX O.J. FOURNIER TC MEDIA MTL

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a omis de dire à la Ville de Montréal que des automobilistes étaient pris sur l’autoroute 13 sud dans la nuit de mardi à mercredi, pendant la tempête de neige, qui a laissé 35 centimètres de neige, s’abattait sur la métropole.

C’est du moins ce qu’indique un rapport rédigé par les responsables de la sécurité civile de la Ville de Montréal que le maire de Montréal, Denis Coderre, a rendu public mercredi. Il a été produit à la suite d’un accident survenu vers 18h30, mardi, sur l’autoroute Chomedey, qui a entrainé l’immobilisation de quelque 300 véhicules – surtout des poids lourds et des semi-remorques – pendant toute la nuit. Des patrouilleurs de la Sûreté du Québec ont été appelés sur les lieux à la suite de la collision. Leurs véhicules ont rapidement été pris dans la neige, tout comme ceux des trois remorqueurs appelés en renfort pour les poids lourds. Tous les véhicules piégés n’ont été libérés que mercredi matin, le dernier véhicule ayant recommencé à circuler vers 10h. L’autoroute a quant à elle été rouverte à la circulation un peu avant midi.

Au plus fort de la tempête, vers 23h50, un appel conférence a eu lieu entre la Ville et le MTQ pour discuter des opérations en cours.

«Le MTQ y participe, mentionne la fermeture de l’autoroute 13 et les difficultés de déneigement. [Il] ne mentionne pas que des citoyens sont pris sur l’autoroute», indique le rapport de la Ville de Montréal. Le ministère n’a pas communiqué avec les services municipaux pendant le reste de la nuit.

Vers 4h30, le Service de sécurité incendie de Montréal a décidé d’envoyer deux véhicules pour secourir les automobilistes piégés, avec l’autorisation du MTQ, et, plus tard, un autobus, de même que des bouteilles d’eau, des couvertures et des toilettes. Une centre d’hébergement a aussi été ouvert à Lachine.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a jugé «inacceptable» que des automobilistes aient été pris dans la neige pendant toute une nuit. «Ce qui est clair, c’est que je vais faire la lumière là-dessus», a-t-il déclaré lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif. Il s’est interrogé plus tard sur le silence du MTQ sur la présence d’automobilistes coincés dans la neige. «Quand à 3h du matin, là, on apprend qu’il y a 300 véhicules immobilisées, c’est une autre donne», a-t-il dit lors d’une mêlée de presse.

À Québec, le ministère de la Sécurité civile, Martin Coiteux, s’est dit insatisfait de la gestion de la crise sur l’autoroute 13. «Il va falloir comprendre pourquoi il y eu un enjeu de communication et de coordination [la nuit dernière], a-t-il dit. Il va falloir qu’on apprenne de cela.»

Un bilan des opérations effectuées dans la nuit de mardi et mercredi doit être réalisé dans les 48 prochaines heures, a indiqué le ministre Coiteux. Ce dernier fera le point vendredi.

Le problème de communication entre les différentes autorités publiques a aussi été noté par le premier ministre, Philippe Couillard. «C’est peut-être [un incident] exceptionnel, d’accord, mais la réaction doit être proportionnelle au problème», a-t-il dit, lors d’une mêlée de presse.

Articles similaires