IDS-Verdun

De nouveaux défis pour les 40 ans de la loi 101

Photo: TC Media / Archives

La Charte de la langue française, communément appelée Loi 101, a été adoptée un 26 août. Ce cadre de référence définit depuis 40 ans le français comme la langue officielle et commune au Québec. Différents domaines sont visés, dont le travail, l’enseignement, les communications, le commerce et les affaires. Avec les nombreux nouveaux arrivants, la Charte est encore au coeur des débats.

«La langue française confère à la province son originalité et sa spécificité en Amérique du Nord, soutient la conseillère en communication de l’Office québécois de la langue française (OQLF), Julie Létourneau. Sa maîtrise et son utilisation favorisent la cohésion sociale et encouragent la pleine participation de tous à la vie culturelle, sociale, économique et politique.»

Avant l’adoption de la Charte en 1977, 15% des jeunes allophones fréquentaient l’école française. L’affichage public et la publicité commerciale se faisaient en grande partie en anglais, principalement à Montréal.

«Dans la métropole, la disponibilité du service en français au public était déficiente. On voulait généraliser l’usage du français chez les travailleurs et dans la vie des entreprises», rapporte Mme Létourneau.

La Charte prévoit notamment de pouvoir être informé et servi en français par les entreprises établies au Québec.

Défis
«La Charte de la langue française a permis et permet encore de vivre en français au Québec, souligne Mme Létourneau. Elle ne fait pas disparaître pour autant les pressions exercées sur la langue. C’est pourquoi cette loi est encore nécessaire et qu’elle demande des aménagements constants.»

Des défis sont ainsi identifiés par l’OQLF, avec une priorité donnée à la sphère professionnelle. La bonne maîtrise du français représente aussi un enjeu lorsque la province recense environ un million d’adultes considérés comme analphabètes.

«L’avenir du Québec repose notamment sur sa capacité à intégrer les milliers d’immigrants qui arrivent chaque année avec notamment des enjeux sur le plan linguistique», ajoute Mme Létourneau.

Court métrage
Actuellement en réalisation, un court métrage intitulé Dans les coulisses de la Charte met en vedette plusieurs artisans qui ont contribué à la conception et à la rédaction la loi.

Il sera disponible à l’automne sur une borne interactive au Musée de l’Amérique francophone à Québec et sur la chaîne YouTube de l’OQLF. Un extrait de trois minutes est d’ores et déjà disponible sur la page d’accueil de son site Internet.

Plus d’infos ici

 

 

 

Articles récents du même sujet