Montréal
09:56 25 octobre 2017 | mise à jour le: 25 octobre 2017 à 10:01 Temps de lecture: 2 minutes

Plus d’un million de Montréalais sont des immigrants

Plus d’un million de Montréalais sont des immigrants
Photo: Getty Images/iStockphotoSilhouettes of refugees people searching new homes or life due to persecution. Vector illustration

Plus d’une personne sur quatre vivant dans la grande région de Montréal sont des immigrants ou des résidents non-permanents, dévoilent les données du recensement de 2016 publiées mercredi.

Sur les quelque 4 millions de personnes vivant dans les 91 municipalités incluses dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, 936 305 sont des immigrants, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas nés avec la nationalité canadienne. On dénombre également 70 865 résidents non-permanents dans la métropole québécoise. Il s’agit de personnes ayant un permis de travail, un permis d’études ou étant en attente d’un statut de réfugié.

La proportion d’immigrants à Montréal a ainsi augmenté depuis le dernier recensement. En 2011, ce groupe représentait 22,6% de la population. Aujourd’hui, c’est 23,3%. Près de la moitié de de ceux-ci (484 315) sont arrivés au Canada avant 2001.

En y ajoutant les résidents non-permanents, ceux-ci comptent pour 25,1% de la population de la RMR. Ce chiffre est bien au-delà des données pour l’ensemble du Québec (14,7%), mais est représentatif de l’ensemble du Canada (23,3% d’immigrants et résidents non-permanents). Toronto demeure la ville canadienne accueillant le plus de gens de l’étranger, alors que les immigrants et résidents non-permanents représentent 48,4 % de la population de la ville Reine.

 

Articles similaires