Actualités

Quel avenir pour Vrai changement

Quel avenir pour Vrai changement
Photo: François Lemieux/TC Media

Sans candidats élus aux élections municipales du 5 novembre, la chef de Vrai changement, Justine McIntyre, a suspendu pour l’instant les activités de sa formation. Un noyau de membres s’est placé en mode «observation» afin d’évaluer la pertinence de se lancer dans une nouvelle élection.

«On veut se donner le temps de passer à autre chose. Il y a tellement de choses à faire, je veux libérer mon monde pour qu’ils s’impliquent dans différents domaines. On va garder une structure de parti au cas où on voit une opportunité de revenir et de s’organiser autrement», indique Mme McIntyre.

Questionnée sur les raisons de la piètre performance de son parti, notamment à Pierrefonds-Roxboro où elle briguait la mairie, Mme McIntyre évoque une vague d’opposition contre l’Équipe Denis Coderre et son chef.

«C’est devenu une course entre les deux personnages, M. Coderre contre Valérie Plante. On a très peu parlé des candidats. À Pierrefonds, les gens se sont prononcés pour un parti, en se basant sur la course à la mairie. Le vote pour Projet Montréal était contre Coderre et non pour leurs candidats, qui étaient parfaitement inconnus dont un ne vit pas ici et l’autre a 21 ans et aucune expérience», fait-elle valoir.

Par ailleurs, Mme McIntyre admet son erreur d’avoir préféré se présenter à la mairie de Pierrefonds plutôt que de la ville-centre, une stratégie qu’elle a dû justifier à maintes reprises durant sa campagne.

«Les électeurs ne savaient pas comment on fittait dans le système. Les gens ne comprenaient pas qu’ils pouvaient voter pour nous et choisir un autre candidat à la mairie. De plus, ce serait important de présenter des candidats dans tous les arrondissements si on se relance», explique-t-elle.

Mme McIntyre restera chef de Vrai changement pour Montréal jusqu’à nouvel ordre.