Montréal

Patrice Bernier et ses amis amassent 12 000 $ pour la Maison d’Haïti

Photo: Ralph-Bonet Sanon | TC Media

Le 2e match caritatif du footballeur Patrice Bernier et d’autres personnalités a permis d’amasser 12 000$ au profit de l’organisation à but non lucratif (OBNL) Maison d’Haïti samedi.

L’événement Patrice Bernier et ses amis réunissait anciens sportifs, humoristes, chanteur, journalistes, gens d’affaires et autres au Centre-Pierre-Charbonneau à Montréal.

«On se prépare déjà pour la troisième édition. Vous êtes tous réinvités. Parlez-en à vos amis pour que l’an prochain, ça soit encore plus grand», a lancé l’ancien joueur de l’Impact de Montréal aux centaines de personnes présentes.

La Maison d’Haïti est une des causes qu’embrasse celui qui a terminé sa carrière de footballeur en octobre dernier.

Installée dans le quartier Saint-Michel de Montréal, l’organisation à but non lucratif se consacre depuis 46 ans à l’intégration des personnes et des familles immigrantes au Québec, ainsi qu’à la création et au développement de liens étroits avec la société d’accueil.

«Longue vie à la Maison d’Haïti», a souhaité la mairesse de Montréal, Valérie Plante, invitée pour l’occasion.

Inspirer
En plus d’amasser des fonds, le match était aussi une occasion pour des jeunes de diverses communautés culturelles de rencontrer des personnalités qui leur ressemblent.

«Tout le monde a besoin d’inspiration», a relevé M. Bernier, récipiendaire du prix de la personnalité sportive de l’année au 2e Gala Dynastie, qui honorait les personnes issues des communautés noires au Québec le 3 février dernier.

«Au Gala Dynastie, j’ai pu voir des gens ayant connu du succès dans toutes sortes de disciplines, a continué le sportif originaire d’Haïti. C’est important pour les jeunes de voir ça. C’est pour ça qu’on fait un événement comme celui-là.»

Un événement comme celui du 17 février, qui rassemble divers professionnels ayant connu du succès et appartenant à diverses communautés culturelles, représente un bon message à envoyer aux jeunes, croit la directrice générale de la Maison d’Haïti, Marjorie Villefranche.

«Les jeunes sont des citoyens, et il est important qu’ils comprennent qu’ils ont leur place dans la société», a fait valoir Mme Villefranche.

L’humoriste et journaliste Kevin Raphaël renchérit. Le jeune Québécois d’origine haïtienne se souvient qu’étant enfant, il n’avait pas la chance de voir beaucoup de gens qui lui ressemblent se démarquer à la télévision.

«On est tellement beaucoup aujourd’hui, l’opportunité est là pour tout le monde maintenant», constate ce lui qui s’est fait connaître sur scène et sur le web avant d’investir la télévision.

Articles récents du même sujet