Montréal
20:00 9 avril 2018 | mise à jour le: 9 avril 2018 à 20:00 temps de lecture: 3 minutes

Les controversées toilettes autonettoyantes opérationnelles en mai

Les controversées toilettes autonettoyantes opérationnelles en mai
Photo: Collaboration spéciale

La Ville de Montréal fait un pas supplémentaire dans l’installation de toilettes autonettoyantes au centre-ville en lançant un appel d’offres pour leur entretien quotidien.

Le contrat inclut l’inspection visuelle des toilettes de une à deux fois par jour, le remplacement des consommables, le nettoyage – si cela est nécessaire – et le déneigement de la rampe chauffante en cas de fortes précipitations hivernales. Les toilettes enverront aussi des messages d’alerte par SMS en cas de problème.

Les documents de la Ville stipulent que cinq exemplaires des toilettes seront disposés dans le centre-ville en mai et en juin 2018. Quatre autres le seront en septembre 2019, pour un total de neuf toilettes. C’est trois de moins qu’annoncé en 2017. «Les trois dernières toilettes seront installées à l’été ou à l’automne 2020», a indiqué Anik de Repentigny, la chargée de communication à la Ville de Montréal.

Le contrat d’achat de ces toilettes, évalué à 3,1M$, avait retenu l’attention du Journal de Montréal l’année dernière.  En effet, le dirigeant d’une filiale du fabriquant de toilettes Atmosphäre, qui avait remporté la mise, avait admis avoir versé des pots de vin pour obtenir des contrats publics. Il avait été condamné à 200 000$ d’amende et neuf mois de prison avec sursis. La soummission d’Atmosphäre a finalement été jugé recevable par le conseil municipal.

Outre l’achat des toilettes, la Ville doit aussi prévoir des travaux préparatoires d’installation. Pour les trois premières toilettes prévues en mai, ces travaux ont nécessité l’octroi d’un contrat de 561 000$ à un entrepreneur en construction. Il s’agit notamment de relier les toilettes au réseau d’eau et d’électricité.

Les premiers exemplaires toilettes doivent normalement être mis en place à la place Émilie-Gamelin, au métro Papineau et dans le Vieux-Montréal. Le contrat pour des travaux préparatoires à la disposition d’une quatrième toilette encastrée dans la pagode de la place Sun Yat Sen, à l’angle des rues Clark et de la Gauchetière, sera octroyé mardi, au conseil d’arrondissement de Ville-Marie. Les travaux évalués à 263 000$ permettront ensuite de l’installer dans la partie sous-utilisée de la salle électrique de la pagode.

Le parc Walter-Stewart devrait quant à lui être équipé d’une toilette publique au mois de juin. En 2019, ce devrait être au tour du square Viger et du parc de la Promenade-Bellerive d’en recevoir, mais cela reste à confirmer.

L’installation de ce type de toilettes a fait l’objet de demandes répétées de la part d’organismes sociaux et communautaires depuis plusieurs années. «Il s’agit d’une demande des groupes d’aide aux personnes itinérantes, mais ça répondra aussi aux besoins des touristes, des familles. Après la fermeture des bars, [les toilettes publiques auront pour effet de] diminuer les inconvénients pour les commerces limitrophes qui ont eux-aussi des toilettes», a souligné Sophie Auger, intervenante de milieu à l’organisme Spectre de rue.

 

 

 

 

Articles similaires