Montréal

Le service de train de banlieue maintenu malgré la menace de grève

Le service de train de banlieue maintenu malgré la menace de grève
Photo: Yves Provencher/Métro

Si les employés du Canadien Pacifique déclenchent une grève ce samedi, le service de train de banlieue sera maintenu dans la région métropolitaine.

Le transporteur ferroviaire a assuré jeudi le Réseau de transport métropolitain (RTM) que les trains de banlieue des lignes Candiac, Saint-Jérôme et Vaudreuil-Hudson pourront circuler, malgré le débrayage de ses chefs de trains, ses ingénieurs et ses électriciens. Il trouvera ainsi le moyen d’entretenir les passages à niveau et la signalisation sur son réseau.

Le RTM a toutefois précisé que si un problème survient sur les voies ferrées du CP, ses usagers devront faire preuve de patience puisqu’il sera résolu dans des délais plus longs que d’habitude.

Le syndicat des Teamsters, qui représente 3000 conducteurs et des ingénieurs du CP, de même que la Fraternité internationale des ouvriers en électricité, qui agit au nom des électriciens du transporteur ferroviaire, ont prévu déclencher une grève ce samedi, à minuit et une minute, pour dénoncer la lenteur des négociations entourant le renouvellement de leur contrat de travail. Ils se plaignent entre autre du harcèlement et de l’intimidation dont ils sont victimes, de même que de la pression qu’ils subissent pour travailler dans un état d’épuisement.

Le CP indiquait de son côté mercredi vouloir en venir à une entente «gagnant-gagnant».