Montréal
13:18 26 avril 2018 | mise à jour le: 26 avril 2018 à 17:46 temps de lecture: 3 minutes

Ensemble Montréal expulse Hadrien Parizeau

Ensemble Montréal expulse Hadrien Parizeau
Photo: Mario Beauregard / Métro

L’opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal, Ensemble Montréal, expulse le conseiller de Saint-Sulpice, Hadrien Parizeau.

Le chef de la formation politique, Lionel Perez, a fait part de sa décision jeudi en début d’après-midi.

«Au cours des deux derniers mois, j’ai eu la chance de parler régulièrement avec M. Parizeau et d’échanger avec lui pour voir comment on pouvait continuer de travailler ensemble. À la suite de discussions et de rencontres, j’ai constaté qu’il n’y avait pas une réelle volonté de poursuivre son engagement au sein d’Ensemble Montréal», a déclaré M. Perez, au cours d’une mêlée de presse, en marge du dévoilement du réaménagement pour la rue Sainte-Catherine.

Sans donner de détails sur les raisons ayant mené à l’exclusion d’Hadrien Parizeau, M. Perez a mentionné que son rôle au sein du comité exécutif de l’administration de Valérie Plante n’était pas à l’origine de sa décision. «Ce sont des enjeux autre que cela», s’est-il contenté de dire. Il n’a pas voulu commenté la possibilité que M. Parizeau se rallie à Projet Montréal, la formation politique de Mme Plante.

Hadrien Parizeau a admis sa déception sur les réseaux sociaux. «C’est décevant de constater que le chef de l’opposition officiel m’exclut du parti, et ce, considérant qu’il dénonçait lui-même l’absence de membres de son parti au comité exécutif il y a quelques mois à peine, a-t-il écrit sur sa page Facebook. Je remercie encore une fois la mairesse de Montréal, laquelle a démontré une réelle volonté de faire la politique autrement. Je suis enthousiaste de continuer à faire avancer ces dossiers importants, lesquels me tiennent à cœur.»

Le conseiller de Saint-Sulpice a décidé de demeurer indépendant jusqu’en août 2021, soit jusqu’à la prochaine campagne électorale.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a indiqué jeudi qu’elle était très satisfaite du travail que M. Parizeau accompli au sein du comité exécutif. Elle a attribué son départ forcé d’Ensemble Montréal à «l’impossibilité de l’opposition officielle à travailler avec quelqu’un qui travaille au sein de l’administration». «Je ne vois pas autre chose», a-t-elle insisté.

Hadrien Parizeau, le petit-fils de l’ancien premier ministre Jacques Parizeau, s’est lancé en politique l’été dernier aux côtés l’ex-maire de Montréal, Denis Coderre, afin de représenter sa formation politique dans l’arrondissement d’Ahuntsic–Cartierville aux élections municipales de novembre 2017. Il est parvenu à se faire élire en remportant 53% des suffrages, devançant de plus de 700 voix son rival de Projet Montréal.

En février dernier, M. Parizeau a été recruté par l’administration de la mairesse Valérie Plante pour siéger au comité exécutif. Il est depuis conseiller associé aux dossiers touchant la jeunesse, les sports et les loisirs. Il a été convenu dès lors qu’il demeurait membre d’Ensemble Montréal, mais qu’il ne participerait plus aux réunions du caucus.

 

 

 

 

Articles similaires