Actualités

Des panneaux pour contrer les dépôts sauvages dans Rosemont

Des panneaux pour contrer les dépôts sauvages dans Rosemont
Photo: GracieusetéLes flèches orange se retrouvent sur les lieux où les dépôts sauvages de déchets sont fréquents.

Les citoyens qui ne respectent pas les horaires de collectes pour sortir leurs ordures doivent désormais prendre garde, car une grosse flèche orange pourrait bientôt apparaître devant leur domicile.

Depuis une semaine, les inspecteurs du domaine public de Rosemont–La Petite-Patrie possèdent un nouvel outil pour réprimander les pollueurs récidivistes.

En effet, l’arrondissement s’est doté d’une dizaine de panneaux d’affichage qui peuvent désormais être installés par ses employés aux endroits problématiques. On peut lire sur ceux-ci l’inscription «Les voisins se sont plaints!», puisque la signalisation est mise en place à la suite de plusieurs appels de résidents aux services municipaux.

«C’est une mesure qui s’est ajoutée aux ressources que possèdent nos inspecteurs dans le cadre de leur travail. En plus des lettres déposées dans les boîtes aux lettres et des autocollants apposés sur les sacs à ordures non collectées, ces pancartes nous permettent de sensibiliser les gens à propos de l’importance de la propreté dans notre arrondissement», affirme Marie-Claude Perreault, chargée de communications pour Rosemont–La Petite-Patrie.

L’objectif de cette initiative est de faire prendre conscience aux citoyens délinquants que leurs dépôts en dehors des heures de collectes gênent leurs voisins, mais aussi pour rappeler aux passants l’importance du respect de l’espace public, selon Mme Perreault.

«On veut que les gens sachent qu’un inspecteur est passé par là et qu’il a constaté l’infraction et qu’on s’attend à ce que l’horaire de la collecte soit respecté. Les flèches sont utilisées stratégiquement, au cas par cas, selon les dossiers.», insiste-t-elle.

Les inspecteurs de l’arrondissement ont pour l’instant une dizaine de ces panneaux à leur disposition. Une dizaine d’autres devraient bientôt s’ajouter à leur arsenal. «On ne s’attend pas à toutes les utiliser en même temps, on espère que ça ne sera pas nécessaire», souligne la chargée de communications.

Puisque l’initiative vient de commencer, une liste des lieux problématiques concernant la collecte des déchets sur le territoire de l’arrondissement n’est pas disponible, selon Mme Perrault.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *