Montréal

Un surplus anticipé de 45M$ pour Montréal

Un surplus anticipé de 45M$ pour Montréal
Photo: Archives MétroHôtel de Ville de Montréal at Montreal on October 9, 2012. Denis Beaumont

La Ville de Montréal prévoit un surplus de 45,4M$ pour l’année en cours, révèlent des documents rendus publics jeudi.

«La projection des résultats de l’exercice 2018 permet d’anticiper un surplus de 45,4M$, composé d’un surplus de 56,6M$ pour le volet municipal et d’un déficit de 11,2M$ pour le volet d’agglomération», souligne un document préparé pour les élus.

Les taxes rapporteront notamment 11M$ de plus que prévu. Rappelons que l’augmentation critiquée de la taxe de l’eau de 1,1% par l’administration Plante-Dorais au début de l’année devait rapporter 31M$ dans les coffres de la Ville.

L’opposition avait qualifié la hausse moyenne de taxes de 3,3% de «promesse brisée,» car en campagne électorale, Valérie Plante avait promis de ne pas hausser les taxes au-delà de l’inflation. Après avoir déposé son budget, la mairesse a précisé que sa promesse ne comptait pas la taxe de l’eau.

Le surplus est également dû à des revenus issus des droits de mutation immobilière (taxe de bienvenue) supérieurs de 25M$ à ce qui était prévu. Idem pour les permis de construction, qui rapporteront 22M$ de plus qu’anticipé, fait état ce bilan financier de mi-année.

La Ville de Montréal a aussi récemment touché un montant de 18,7M$ versé par le gouvernement du Québec, qui a dû exproprier une cour de voirie municipale pour la construction du complexe Turcot.

Dans une déclaration écrite envoyée à Métro, l’administration Plante a soutenu jeudi soir que ce surplus démontrait sa gestion «prudente et responsable» des fonds publics. «Ce montant représente 1% du budget total de la Ville et nous sommes seulement à la moitié de l’exercice financier. Les aléas du climat, par exemple, peuvent mettre une pression supplémentaires sur les finances publiques», a soutenu l’attachée de presse de la mairesse, Geneviève Jutras.

Si les services financiers prévoient que les revenus seront supérieurs de 64,5M$  à la Ville de Montréal, l’agglomération de Montréal, elle, n’aura pas autant d’entrées d’argent que prévu, notamment en raison d’une baisse prévue de 16M$ des revenus liés aux contraventions.

Si, globalement, les revenus augmentent de plus de 50M$ par rapport au budget déposé en début d’année, les dépenses ont pour leur part augmenté de près de 6M$.

La Ville a versé 16M$ de plus en rémunérations pour des heures supplémentaires, mais a réussi à épargner 25,8M$ en dépenses dans les régimes de retraite, dont le rendement a été plus élevé que prévu.

La projection des résultats financiers, en date du 30 juin, sera déposée au conseil municipal lundi.