Montréal

Une pétition pour le retour du stationnement au marché Jean-Talon

Une pétition pour le retour du stationnement au marché Jean-Talon
Photo: Josie Desmarais/Métro

Le commerçant au marché Jean-Talon, Lino Birri, a déposé une pétition de 15 000 noms pour s’opposer au projet de réfection de la place Casgrain, qui a notamment fait disparaître 30 places de stationnement.

«Étant donné qu’on a pas eu l’écoute du parti au pouvoir, on a levé une pétition de 15 000 signatures, pour souligner que les travaux sont contre-productifs pour le marché. Ils ont pris une partie du stationnement qui est très important pour le marché», a affirmé M. Birri.

Il témoigne avoir déjà vu une baisse d’achalandage. «La clientèle est de moins en moins au rendez-vous. Ça ne va pas bien. Les clients n’arrêtent pas de se lamenter, parce qu’à force de tourner en rond, ils se découragent, a-t-il expliqué. La rue Casgrain c’est l’entrée principale du marché, on dirait maintenant une porte de sortie.»

Maintenant que les travaux sont partiellement faits, M. Birri demande de défaire l’aménagement ou du moins de «maintenir un accès».

Comme il l’avait fait cet été, le chef de l’opposition, Lionel Perez, a déploré le «manque de consultation» de l’administration de Rosemont-La Petite-Patrie. «Ils avaient consulté sur la place Shamrock à l’autre bout, mais pas [pour cette partie]. Là, les commerçants subissent les contrecoups», a-t-il avancé.

Répondant à M. Birri pendant le conseil, le maire de l’arrondissement, François W. Croteau, a dit être «très fier de la gestion de ce chantier». «C’était un élément central pour nous, que les activités ne soient pas atteintes pendant les travaux, a-t-il dit. Il y a un comité de suivi qui se rencontrait chaque semaine.»

Toutefois, celui-ci n’a pas indiqué s’il reverrait l’aménagement.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *