Montréal
20:00 16 novembre 2018 | mise à jour le: 17 novembre 2018 à 11:35

Le déneigement de l’ensemble des pistes cyclables réclamé à Montréal

Le déneigement de l’ensemble des pistes cyclables réclamé à Montréal
Photo: Hugo Lorini / TC Media

Ils étaient 300 cyclistes à manifester à Montréal, jeudi soir, pour réclamer le déneigement complet des pistes cyclables cet hiver dans la métropole.

«On demande le déneigement complet des pistes cyclables, a affirmé Karim Kammah, l’organisateur de la manifestation et porte-parole de l’Association pour la mobilité active de Ville-Marie (AMAVM). Il y a plusieurs raisons pour lesquelles ce n’est pas fait, des problèmes techniques, des problèmes d’aménagement, mais je pense qu’il y a un problème de volonté aussi, pour certaines pistes».

Les adeptes du vélo en hiver à Montréal sont en constante augmentation, malgré la neige et le vent glacé. Depuis 2009, la proportion de ces cyclistes à rouler été comme hiver a doublé, passant de 6% en 2009 à 13% en 2017, d’après une étude de la firme Éco-Compteur commandée par la Ville de Montréal. De 2015 à 2017, leur nombre a augmenté de 159% pendant les mois de janvier et février.

Malgré cet engouement, pourtant encouragé par l’administration de Valérie Plante, le déneigement des pistes cyclables en hiver laisse à désirer, croit M. Kammah.

L’exemple de la piste multifonctionnelle du pont Jacques-Cartier est le symbole de cet immobilisme, selon lui. Le gestionnaire, la société fédérale des Ponts Jacques-Cartier et Champlain, n’a toujours pas trouvé de solution pour déneiger la piste. Elle sera fermée tout l’hiver, alors que de nombreux cyclistes exigent son ouverture depuis des années.

«On a retrouvé un article de 1995 où on demandait un lien quatre saisons. Ça fait 25 ans qu’il y a du monde qui demande ça. On peut parler d’un problème», a-t-il soulevé. Pour lui, la Ville devrait prendre position pour exiger des gestionnaires du pont qu’ils trouvent une solution. Ils exigent la même chose de Parc Canada pour que soit déneigée la piste cyclable au bord du canal de Lachine.

À ceux qui disent qu’il n’y a pas assez de cyclistes en hiver pour investir dans le déneigement, M.Kammah rétorque que c’est justement parce que le réseau n’est pas déneigé que peu de cyclistes décident de rouler en hiver. «Quand tu regardes la piste sur [le boulevard de] Maisonneuve en hiver, il y a eu 100 000 passages l’hiver dernier. Le monde utilise cette piste parce qu’elle est bien déneigée», a-t-il ajouté.

Cet hiver, l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve déneigera 95% de ses pistes cyclables, un exemple que devrait suivre la Ville, a estimé M. Kammah.

«Mais la piste la plus importante dans le secteur est sur l’avenue Souligny, qui ne sera pas déneigée. Donc le monde ne va pas pouvoir traverser l’autoroute 25 par exemple», a-t-il nuancé.

L’hiver dernier, 521km de pistes cyclables ont été déneigés, soit 89 kilomètres de plus que les hivers précédents. Cette année, la Ville de Montréal a prévu dégager 590 km, ce qui représente quelque 76% du réseau cyclable, a indiqué jeudi le cabinet de la mairesse Plante.

Au total, Montréal dispose de 846km de pistes cyclables.

Articles similaires