Montréal

Encore moins de stationnement sur la rue Sainte-Catherine

Encore moins de stationnement sur la rue Sainte-Catherine
Photo: Provencher, Roy et Associés

La quasi-totalité des espaces de stationnement pourrait vraisemblablement être supprimée sur la rue Sainte-Catherine Ouest entre les rues De Bleury et Atwater. C’est presque trois fois le nombre initial qu’avait prévu éliminer l’administration de Valérie Plante sur l’artère commerciale en avril dernier.

Dans le plan présenté au printemps dernier, il était anticipé que 144 espaces de stationnement devaient être retirés. Or, la Ville a changé son fusil d’épaule, préférant favoriser les piétons, «l’esthétisme, la sécurité et la fonctionnalité de la rue», afin d’offrir aux usagers «une expérience enrichie», dans un document rendu public la semaine dernière.

Elle entend opter pour une configuration «à une voie de circulation d’une largeur de 6,2 mètres et l’élimination du stationnement sur rue». C’est donc dire que les deux voies de stationnement et les deux voies de circulation seraient remplacées par une seule grande voie sans stationnement où automobilistes et cyclistes pourront circuler librement.

Lundi, lors d’une séance du conseil municipal, le chef de l’opposition officielle, Lionel Perez, a estimé que ces nouvelles orientations représentent «une perte d’environ 484 stationnements au total».

Une étude de faisabilité devra être réalisée sur cette nouvelle proposition d’aménagement de la rue Sainte-Catherine par la firme CIMA + et le cabinet Provencher, Roy et Associés. Elle permettra de «valider la faisabilité du scénario proposé, d’analyser les impacts de la poursuite de ce scénario et de proposer les adaptations nécessaires», indique un document de la Ville de Montréal. Trois analyses devront être effectuées : une sur la circulation, une sur la fonctionnalité des travaux ainsi qu’une analyse urbaine.

Pour le porte-parole d’Ensemble Montréal, Lionel Perez, la décision en faveur de ce nouvel aménagement de la rue Sainte-Catherine est certes logique, mais elle n’a pas passé le test de «l’acceptabilité sociale».

«C’est légitime, pour autant pour qu’on respecte l’engagement de parler avec les commerçants et les parties prenantes. C’est malheureux, l’administration n’ira pas de l’avant avec une consultation publique [sur la phase 2].» -Lionel Perez, chef de l’opposition officielle.

«Pour nous, c’est clair. Il y a un manque d’informations», a-t-il ajouté, s’attaquant à la fermeture de la Ville «dans un dossier qui est pourtant d’une telle envergure». «Aucune discussion n’est prévue», a-t-il illustré. Pour M. Perez, le choix de la Ville est même «dogmatique». À ses dires, il est à la fois possible «d’être vert» et de trouver des solutions plus ouvertes.

«De mon point de vue, ça semble extrêmement clair», s’est justifié Sylvain Ouellet. «Différentes options pourront être envisagées», a-t-il ajouté, refusant de s’expliquer sur le manque de consultation publique dans ce dossier.

Multi-réseaux
La possibilité d’implanter la technologie des galeries multi-réseaux sous la rue Sainte-Catherine sera par ailleurs étudiée, a expliqué l’administration de Valérie Plante. Cette initiative permettra de réunir tous les réseaux souterrains (eau, gaz, électricité, télécommunications) à l’intérieur d’un même tunnel pour faciliter l’accessibilité aux infrastructures.

Pour le responsable de l’eau et des infrastructures de l’eau, des infrastructures et de la Commission des services électrices, Sylvain Ouellet, cette technique comporte de nombreux avantages, «dont une meilleure organisation de l’espace souterrain, une réduction des excavations dans les infrastructures de voirie, l’accessibilité complète aux réseaux et une flexibilité dans le déploiement des réseaux».

«Il s’agirait de la première galerie du genre à Montréal. Je ne suis pas certain que ça aurait pu se faire ailleurs. C’est rare des rues où c’est autant pertinent de le faire que sur Sainte-Catherine», a-t-il avancé pendant la réunion du conseil municipal, lundi.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *