Actualités

Plus de 150 nouveaux logements sociaux (et salubres) à Lachine

Plus de 150 nouveaux logements sociaux (et salubres) à Lachine
Photo: Messager Lachine & Dorval – Frédéric Lacroix-Couture

Des locataires de Lachine pourront bientôt résider dans des lieux plus salubres. L’organisme Habitations communautaires Duff Court achètera et rénovera au coût de 22M$ trois immeubles de la rue Duff-Court, appartenant actuellement à un propriétaire privé, pour en faire des logements abordables.

Le projet bénéficiera d’un appui financier de 9,3M$ de la Ville de Montréal. L’acquisition des immeubles situés derrière l’école secondaire Dalbé-Viau sera officialisée en janvier.

Ce sont 156 unités, dont l’état laisse à désirer, qui subiront d’importants travaux d’ici 2021. Les locataires actuels pourront donc profiter de ces nouveaux aménagements.

«Pour nous, d’avoir un organisme communautaire qui devient propriétaire, ça va nous permettre, d’une part, de donner accès plus facilement à nos services, puis assurer un meilleur cadre bâti et milieu de vie», commente le directeur général du Comité de vie de quartier Duff-Court (COVIQ), Shawn Bourdages, lors de l’annonce, mardi.

L’hiver dernier, le Messager Lachine & Dorval avait rapporté le témoignage de plusieurs locataires qui faisaient état de conditions d’insalubrité et de manque d’entretien du propriétaire causant de la détresse psychologique et des effets néfastes sur la santé.

Espace vert
Le projet visera aussi à rendre l’accès vers l’espace vert derrière les immeubles plus facile. «Non seulement on améliore la qualité de vie, mais on aide aussi à désenclaver le secteur», fait valoir la mairesse de Lachine, Maja Vodanovic.

Pour mener à terme la réfection, les Habitations communautaires Duff Court recevront le soutien de la Société d’amélioration de Pointe-St-Charles, de l’organisme Bâtir son quartier et du Fonds d’investissement de Montréal.

Actuellement, l’Office municipal d’habitation de Montréal détient huit bâtiments sur Duff-Court. Après l’achat prochain des immeubles, trois autres édifices sur cette artère appartiendront encore à un propriétaire privé.

Congrégation
La ville-centre donnera aussi le feu vert, mercredi, à la transformation du site de la Maison mère des sœurs de Sainte-Anne, qui a obtenu cet été l’aval de l’Office de consultation publique de Montréal. La congrégation a décidé de vendre sa propriété de la rue Provost aux habitations La Traversée.

D’ici 2023, l’organisme développera, avec Bâtir son quartier, 450 logements communautaires et abordables destinés à des familles, des personnes seules et des aînés.

Une première phase est prévue l’automne prochain sur ce terrain de 63 000 m2. Au nord du site, une chapelle et une résidence de 155 unités seront construites pour accueillir les religieuses.

Une fois qu’elles auront emménagé, d’ici 2021, la reconversion du bâtiment principal débutera pour faire des appartements. Une nouvelle partie comportant des unités résidentielles en vertu du programme Accès logis s’y greffera.