Actualités

Sécurité routière: Montréal investit 75 000$ pour former les jeunes cyclistes

Sécurité routière: Montréal investit 75 000$ pour former les jeunes cyclistes
Photo: Archives Métro

Montréal a annoncé mercredi un investissement de 75 000$ dans le programme Cycliste averti de Vélo Québec. Grâce à ce programme, les élèves de cinquième et de sixième année du primaire peuvent suivre des formations sur la sécurité et la vigilance sur les routes et acquérir de bons comportements.

«Il y a de la place pour ce genre de projets à la Ville de Montréal, a lancé mercredi matin l’élu responsable des transports, Éric Alan Caldwell, lors d’une séance du comité exécutif. «On voit que ça fonctionne très bien, et on est contents d’en parler», a-t-il ajouté.

Mis en place il y a cinq ans, le protocole s’inscrit dans la Vision zéro de l’administration Plante, qui a pour objectif de réduire au maximum les décès et les blessures graves dus à la circulation dans la métropole. Montréal doit d’ailleurs présenter un plan d’action sur le sujet cet hiver, après avoir retardé sa publication initialement prévue à l’automne dernier.

«Cycliste averti, c’est surtout une formation qui permet que nos usagers à vélo soient sécuritaires dès leur bas âge, dans les écoles», a poursuivi M. Caldwell. Il a souligné l’importance de ces outils pour l’avenir de la mobilité durable.

L’an dernier, la Ville de Montréal estime que plusieurs centaines d’élèves ont suivi les formations de Vélo Québec, dans une cinquantaine de classes à travers l’île de Montréal.

«L’amélioration du bilan routier et notre engagement pour l’approche Vision zéro est une priorité de notre administration. La grande force de cette approche repose sur l’engagement de tous les acteurs du milieu qui déploient des initiatives concertées en lien avec la sécurité routière», a poursuivi le responsable des transports, dans un communiqué, parlant d’un exemple «concret et inspirant» avec un impact «réel» sur l’environnement.

De son côté, Marianne Giguère, conseillère associée au développement durable et aux transports actifs, abonde dans le même sens. «L’apprentissage de la pratique sécuritaire du vélo dès l’enfance permet aux jeunes d’envisager le vélo comme une option réellement pratique et intéressante pour leurs déplacements, a-t-elle dit. En intégrant ce mode de transport à leur quotidien dès maintenant, c’est toute la famille qui pourra désormais concevoir le vélo comme une alternative à l’auto.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *