Montréal

Magnotta demeure impassible au tribunal

Magnotta demeure impassible au tribunal
Photo: Mike McLaughlin/PC

Luka Rocco Magnotta s’est présenté au palais de justice de Montréal mercredi dans le cadre d’une rencontre des avocats de la défense et de la couronne.

L’objet de cette conférence préparatoire était de régler quelques points en prévision de l’enquête préliminaire qui se tiendra à partir du 11 mars.

Luka Rocco Magnotta est accusé du meurtre prémédité de Jun Lin ainsi que de diffusion de matériel obscène, d’outrage à un cadavre ainsi que de harcèlement auprès du premier ministre du Canada, Stephen Harper. Il est resté silencieux et n’a pratiquement pas bougé pendant la demi-heure qu’a duré la rencontre.

L’apparence du jeune homme simplement vêtu et confiné dans le box des accusés surmonté de parois de verre contrastait avec la nature des chefs d’accusations contre lui et pour lesquels il a plaidé non coupable en juin dernier.

Les avocats de la couronne et de la défense se rencontraient afin de discuter de la preuve, du nombre de témoins et d’autres détails afin que l’enquête préliminaire se déroule efficacement. À l’issu de la rencontre qui s’est déroulé en anglais, il a été décidé d’ajouter deux autres semaines d’audiences à l’enquêtes préliminaires. Ainsi après les deux semaines d’audiences de mars, l’enquête ne se poursuivra qu’en juin, puisque l’avocat de la couronne Louis Bouthillier a d’autres engagements ce printemps.

La couronne fera entendre 15 témoins, dont un expert en biologie, un pathologiste et un expert en dentition. L’avocat de la défense, Me Luc Leclair, a demandé et obtenu une ordonnance de non publication sur le contenu de la preuve.

Le procès devant jury ne se déroulera pas avant l’automne.

Rappel des faits

  • Le 25 mai 2012, une vidéo est diffusée sur le web montrant un homme démembrant un corps

 

  • Le 29 mai un colis contenant un pied humain est reçu au siège social du Parti conservateur à Ottawa. Un autre colis est retrouvé à Postes Canada, adressé cette fois au Parti libéral du Canada et contenaint une main. D’autres restes sont retrouvés les jours suivants.

 

  • Le 30 mai, le SPVM diffuse un avis de recherche d’un suspect dans cette affaire, son nom est Luka Rocco Magnotta. On apprend le lendemain qu’il aurait quitté le pays.

 

  • Le 1er juin, on confirme que la victime est Jun Lin, 33 ans, étudiant d’origine chinoise à l’Université Concordia.
  • Après une cavale en Europe (France, Allemagne), il est arrêté le 4 juin, il est arrêté dans un cybercafé de Berlin.

 

  • Le 18 juin, il est extradé au Canada.
  • Le 19 juin, il est accusé de meurtre prémédité et plaide non coupable.