Montréal
08:51 4 mars 2019 | mise à jour le: 4 mars 2019 à 18:10

La navette fluviale entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port de retour dès le mois de mai

La navette fluviale entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port de retour dès le mois de mai
Photo: (Photo Métro Média - Charles-Antoine Rondeau)La navette fluviale qui relie Point-aux-Trembles et le Vieux-Port de Montréal.

La navette fluviale qui relie Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port de Montréal sera de retour dès le mois de mai, et sera en service jusqu’au mois d’octobre.

Pendant 23 semaines, il sera donc possible de se rendre au Vieux-Port en une vingtaine de minutes. Les départs se feront à une fréquence plus élevée que lors du projet pilote: les navettes partiront même aux 30 minutes pendant les heures de pointe.

Le contrat est renouvelable pour deux ans, à la fin de la première année, peut-on lire dans l’appel d’offres de la Société des traversiers du Québec, publié le 1er mars.

Les navires qui assureront l’aller-retour devront permettre «minimalement le transport d’environ 100 passagers et 30 vélos à l’heure», y est-il également précisé.

La navette sera en service dès 6h en semaine, jusqu’à 19h, ainsi que les samedis et dimanches de 10h à 22h. Hors des heures de pointe, les départs auront lieu aux heures.

Le tarif n’est pas encore défini, et doit être établi en collaboration avec l’Agence régionale de transport métropolitain (ARTM). Rappelons que lors du projet-pilote, le passage était au coût de 3,25$, et avait été fixé pour être le même que celui d’un passage à la Société de transport de Montréal (STM).

L’éventuel retour avait été annoncé lors d’une conférence de presse, qui s’est déroulée en décembre, de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et de la députée caquiste de Pointe-aux-Trembles, également ministre déléguée aux transports et responsable de la région de Montréal, Chantal Rouleau.  Elles avaient alors indiqué qu’une étude serait effectuée en vue de son intégration à l’offre de transport collectif régional.

Des réactions enthousiastes
Chantal Rouleau, qui porte le projet depuis plusieurs années, s’est évidemment déclarée très heureuse de pouvoir faire cette annonce favorisant une expérience de mobilité alternative, une nouvelle utilisation du fleuve et une façon plus agréable de se rendre au centre-ville.

« De plus, ce projet offrira un meilleur accès à l’est de Montréal, ce qui sera bénéfique sur le plan du développement commercial et économique de Pointe-aux-Trembles », ajoute-t-elle.

La mairesse de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Caroline Bourgeois, s’est régalement réjouit de l’annonce.

Bien que la STQ soit le maître d’œuvre du projet, l’arrondissement a collaboré de près, entre autres en partageant les données récoltées lors du projet-pilote de 2018.

« C’est un pas de plus pour le développement du transport collectif qui utilise le fleuve de façon efficace. C’est une poursuite du projet de revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles. Une telle offre de transport est une excellente nouvelle pour le développement économique du secteur. » – Caroline Bourgeois, mairesse de RDP-PAT

L’enthousiasme concernant le projet et de son impact sur le quartier est partagé par Joanne Paiement, présidente de l’Association des commerçants et des professionnels du Vieux-Pointe-aux-Trembles (ACPVPAT).

« C’est extrêmement excitant! Ce sera un fer de lance, s’est exclamée celle qui est également propriétaire de l’épicerie fine Huile et Vinaigre. Il y avait tellement de monde dans le magasin pendant le projet pilote, j’ai quintuplé mes journées. »

La femme d’affaire veut maintenant se préparer à accueillir ces 1000 personnes supplémentaires, et les idées fusent l’une après l’autre. « On va mettre ça en priorité à l’ordre du jour. Il faut qu’on en profite! »

Pour faire face à la hausse prévisible de l’achalandage, Mme Bourgeois a affirmé être actuellement au travail avec les partenaires afin de prévoir les aménagements adaptés aux divers modes de transport.

Conformément à sa promesse électorale, elle a également affirmé avoir prévoir mettre en place rapidement une ressource supplémentaire à temps plein pour accompagner le développement du Vieux-Pointe-aux-Trembles « qui est inévitable à très court terme, surtout avec la mise en place de la navette fluviale. »

Croisières Narvak intéressée
Du 28 mai au 1er juin dernier, les Pointeliers ont eu un avant-goût de la navette fluviale, dont les départs ont eu lieu du quai Saint-Jean-Baptiste de Pointe-aux-Trembles. Plus de 4600 personnes l’ont essayée, un résultat au-delà des attentes.

L’entreprise qui offrait les services lors du projet-pilote, Croisières Narvak, s’est montrée intéressée à poursuivre l’aventure. Son président, Normand Noël, affirme toutefois vouloir prendre le temps de bien prendre connaissance des paramètres de l’appel d’offres avant d’officialiser sa soumission.

« Nous sommes vraiment contents que l’initiative se poursuive, a-t-il déclaré. On sait que c’est une solution viable, on va pouvoir en faire une meilleure démonstration avec un projet dans la durée. Nous avons un fleuve navigable, c’est le temps d’en faire bénéficier les Montréalais. »

Selon M. Noël, le projet-pilote a été une « réussite complète ». Il s’attend à dépasser 1000 passagers par jour, avec un projet comprenant une promotion plus claire et un horaire mieux défini.

Plus de détails suivront.

Articles similaires

Commentaires 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Seguin Sylvie

    Pas cool car les gens ne stationne pas a roussin comme prevue et prenne les place de stationnemwnt des residents de la place

  • Chantale Thomas

    Chapeau à votre belle initiative incluant le week end
    Fini l’auto, le gaz, le parking pour une balade dans le vieux Montreal les weeks end
    Bravo encore bravo

  • carla ferro

    Moi j ai bien aimé mon expérience l an dernier .Un peu couteux avoir une passe mensuelle stm et tickets pour navette . Si nous pouvons avoir une réduction style forfait duo ca serait parfait. Passe autobus 85$ et navette ex 45$ pour le mois . Moi ca ferait mon bonheur. J aimerais aussi pouvoir réserver pour le transport mensuelle afin de m assurer une place a une heure précise . C est très winner pour moi. Merci

  • Regent Bourque

    Le stationnement est il possible aux alentours de la navette sur semaine et fin semaine ?

  • Claude Claude

    j aimerais bien savoir comment réserve une place

  • Armand Roux

    Je suis passé voir l’endroit pour trouver une alternative pour le voyagement au centre-ville. Par contre, encore là, y as-tu quelqu’un qui va allumer à la ville de Montréal et arrêter de nous écoeurer avec vos foutus panneaux de signalisation. Pas le droit d’un côté le matin, pas le droit de l’autre l’après-midi, stationnement 15 minutes, stationnement 2h, pas le droit de stationner….! Éh! vous voulez qu’on utilise la navette fluviale, alors pourquoi vous n’avez pas renouvelé la rue qui y descend pour créer des places de stationnement…! Même le curé s’en plaint et a moins de mariages car les gens n’ont pas de place pour garer les véhicules. Vous voudriez que la mariée arrive à l’église en vélo tant qu’à faire? C’est bien beau marcher à pied de Roussillon à la navette mais pourquoi pas un petit véhicule amenant les gens à l’embarquement ou bien de nous permettre de stationner aux abords du site. Encore là, un autre projet de transport mal ficelé. Je demande aux gens concernés un transport de Le Gardeur au centre-ville de Montréal, même EXO n’arrive pas à me répondre adéquatement. Après, on vient me traiter de pollueur avec mon véhicule….! De plus, cela me coûterait plus cher en utilisant la fameuse carte EXO que de prendre mon véhicule par mois, aussi c’est environ le même temps. Alors les instigateurs de projet de transport urbain, pensez un peu à vos affaires parce que là, encore une fois je ne vous suis pas!