Montréal

Entrepreneuriat féminin: Ottawa remet 1,17M$ à 12 Montréalaises

Entrepreneuriat féminin: Ottawa remet 1,17M$ à 12 Montréalaises
Photo: Vanessa Hébert

Dans le cadre de sa nouvelle Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat, le gouvernement fédéral octroie près de 1,17M$ à 12 entreprises montréalaises dirigées par des femmes.

«La politique de notre gouvernement, c’est qu’on veut l’égalité, et ce ne sont pas justes des belles paroles, a insisté le ministre des Transports, Marc Garneau, présent au nom de sa collègue, la ministres de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, Mary Ng. On ne parle pas juste de l’équité salariale et des congés parentaux, on veut aussi aider les femmes dans tous les domaines, dont l’entrepreneuriat.»

Environ 3000 applications ont été déposées à travers le pays. Ce sont 250 entreprises canadiennes qui ont été sélectionnées, dont 12 à Montréal, et qui recevront un montant pouvant aller jusqu’à 100 000$ afin de leur permettre d’innover, croître et accéder à de nouveaux marchés.

Le ministre Garneau s’est dit «conscient» des barrières auxquelles les femmes entrepreneures font face, comme la difficulté d’obtenir du crédit ou de trouver des mentors.

«Nous voulons nous assurer qu’elles puissent progresser au sein de l’économie canadienne. Il y a un grand potentiel qui est inexploité», a-t-il indiqué.

Anne-Marie Chagnon, une des entrepreneures sélectionnées, a accueilli la nouvelle avec beaucoup de fierté.

«Ce sont des fonds, oui, mais c’est aussi une belle reconnaissance. On se sent choyés, mais il y a aussi beaucoup de travail derrière de la part de toute l’équipe», a confié celle qui a démarré son entreprise de bijoux faits à la main à Montréal il y a près de 25 ans.

Heureuse d’avoir été sélectionnée, mais aussi de voir la création d’un fond pour les femmes entrepreneures, Mme Chagnon a toutefois nuancé, déplorant qu’il faille en arriver là.

«Il y a si peu de femmes en entreprises et lorsqu’elles font des demandes de fonds, elles l’obtiennent moins de fois que les hommes, pour les mêmes critères. Je trouve ça aberrant. Donc c’est un honneur, une fierté, mais c’est quand même fou d’avoir à en arriver là, à faire un fond qui n’est que pour les femmes.»

Pour elle, les 100 000$ serviront à augmenter la notoriété de sa marque ailleurs, mais également au Québec.

Au pays, 99% des entreprises canadiennes sont de petite ou moyenne taille. Parmi celles-ci, moins de 16% sont dirigées ou détenues par des femmes.

La Stratégie permettra également au gouvernement d’atteindre son objectif de doubler, d’ici 2025, le nombre d’entreprises détenues majoritairement par des femmes.