ÉLECTIONS - HONORÉ-MERCIER

L’ex-journaliste Chu Anh Pham contre le ministre Pablo Rodriguez dans Honoré-Mercier

L’ex-journaliste Chu Anh Pham contre le ministre Pablo Rodriguez dans Honoré-Mercier
Photo: Gracieuseté/Luc BessetteChu Anh Pham (à droite) et Alexandre Boulerice

Investie dimanche comme candidate du Nouveau parti démocratique (NPD) dans Honoré-Mercier, l’ex-journaliste Chu Anh Pham dénonce qu’«en quatre ans, la situation des médias ne s’est aucunement améliorée». Elle souhaite en débattre avec son adversaire direct Honoré-Mercier, le ministre libéral Pablo Rodriguez.

Pour la néo-démocrate, la politique d’aide aux médias du gouvernement fédéral ne constitue qu’un «pansement» pour les entreprises d’information canadiennes.

«C’est comme si tu avais une fuite d’eau dans la maison, et que tu sortais la shop-vac pour ramasser l’eau. Mais tu n’as pas encore colmaté la fuite», a-t-elle illustré dimanche en marge de son investiture officielle.

«Pour moi la fuite, ce sont les Google, Amazon, Facebook et Apple de ce monde. Tant qu’ils ne seront pas imposés ou taxés, ils auront un avantage concurrentiel démesuré par rapport à nos entreprises locales.» – Chu Anh Pham, candidate du NPD dans Honoré-Mercier

Même son de cloche du côté d’Alexandre Boulerice, chef-adjoint du NPD, qui était présent dimanche matin à l’investiture.

«Il y a une saignée depuis des années. On perd des salles de nouvelles et les salles de nouvelles s’atrophient», a observé le député de Rosemont.

Questionné sur la situation difficile du Groupe Capitales Médias, M. Boulerice a invité les gouvernements à offrir une aide ponctuelle pour sauver l’entreprise médiatique. Il souhaite toutefois «garantir l’indépendance de ces médias par rapport au gouvernement» par le biais d’une commission indépendante.

«On ne peut pas se permettre de perdre Le Soleil, La Tribune… Ça serait catastrophique pour le marché médiatique de ces régions-là. – Alexandre Boulerice, chef-adjoint du NPD

Chu Ahn Pham a une douzaine d’années d’expérience journalistique derrière la ceinture. Elle a entre autres travaillé pour Radio-Canada, TVA et La Presse avant de faire la transition vers les relations publiques. Au cours de ses années comme journaliste, la nouvelle candidate a particulièrement couvert le milieu de l’économie.

Besoins en transport

En plus d’aborder la question des médias avec ses adversaires directs, Chu Anh Pham compte bien discuter de l’offre en transport dans sa circonscription au cours de la campagne électorale.

«Je dis souvent à la blague que Rivière-des-Prairies (RDP), c’est le tiers-monde en termes de transport en commun, a-t-elle affirmé. Ça te prend rejoindre la ligne verte à partir de RDP que de longer la ligne verte au complet.»

Au-delà de proposer des solutions à la «saturation» sur le réseau de transport, Mme Pham a comme objectif de débattre de conciliation travail-famille et de reconnaissance des diplômes étrangers, entre autres.

L’adversaire direct de Mme Pham, le ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, Pablo Rodriguez, en est à son deuxième passage dans la circonscription. Il avait été député de 2004 à 2011 avant de s’incliner contre la néo-démocrate Paulina Ayala. Il a regagné son siège avec plus de 50% des voix en 2015.

«Comme ministre du Patrimoine il a hérité d’une patate chaude avec Netflix, a avancé M. Boulerice en faisant allusion à l’élu libéral. Il n’a rien fait pour changer la situation. Il a gardé le cap donné par le bureau du premier ministre.»

«Il n’a pas un bilan très reluisant dans le quartier», a-t-il ajouté.