Actualités

Le Campus MIL de l’UdeM n’est pas prêt pour la rentrée

Le Campus MIL de l’UdeM n’est pas prêt pour la rentrée
Photo: Pablo Ortiz/MétroCampus MIL

Le nouveau Campus MIL de l’Université de Montréal (UdeM) ne pourra accueillir ses étudiants comme prévu pour la rentrée. Les deux premières semaines de cours se feront donc loin du pavillon pour les programmes concernées.

Les déménagements de locaux et de laboratoire vers le nouveau campus Campus MIL devaient être conclus à temps pour la rentrée, mardi. Finalement, les étudiants de physique, de chimie, de biologie et de géographie, qui occuperont à l’avenir le secteur, devront patienter au 16 septembre.

«Il y a un délai de livraison de la part de l’entrepreneur, ce qui fait en sorte qu’on est obligé de repousser la date d’entrée», soulève la conseillère principale en communications de l’université, Geneviève O’Meara.

Mme O’Meara confirme que la rentrée des étudiants se fera dans des locaux «sur la montagne» avant que ceux-ci ne transigent vers le MIL, qui se situe tout près de la station de métro Acadie.

«Ça ne reporte pas la rentrée des étudiants», soutient-elle.

«Vous nous en voyez autant déçus que tout le monde. Mais on considère que c’est la meilleure décision pour que tout se fasse de la bonne façon.» – Geneviève O’Meara, conseillère principale en communications de l’UdeM

Pas de plainte

Ni l’UdeM ni la Fédération des associations étudiantes du campus de l’UDEM (FAECUM) n’ont reçu de plainte d’étudiants jusqu’à maintenant. La secrétaire générale de la Fédération, Sandrine Desforges, n’exclut toutefois pas des imprévus.

«On sait que la période de la rentrée, c’est une période stressante à la base. Il ne faut pas en rajouter», souligne-t-elle.

«On n’a pas eu de plaintes, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y en aura pas, soutient la porte-parole. J’ai hâte de voir, lorsque le bâtiment va être effectif, s’il va y avoir de la confusion sur le terrain.»

Point positif, selon Mme Desforges: aucun cours n’est reporté ou annulé.

«Un trimestre qui dure 15 semaines en aurait duré 13. Pour nous c’était le pire scénario.» – Sandrine Desforges, secrétaire générale de la FAECUM

Mme O’Meara confirme que les étudiants peuvent être certains qu’ils auront fait leur entrée le 16 septembre.

«Confusion»

En attendant le déménagement, Sandrine Desforges pense qu’il pourrait y avoir «confusion».

«Les étudiants et étudiantes se sont inscrits en se faisant dire qu’ils rentraient au complexe des sciences. Finalement, ce n’est pas là les deux premières semaines», constate-t-elle.

«Ça se peut très bien qu’il y en ait qui se présentent au MIL, le premier jour» – Sandrine Desforges

L’UDdeM soutient que des membres du personnel seront sur place le 3 et le 4 septembre pour les rediriger vers leurs cours.