Montréal

Un nouveau radar photo mobile sera installé sur l’autoroute 440

Un nouveau radar photo mobile sera installé sur l’autoroute 440
Photo: TC Media - ArchivesUn radar photo sur la route 138, à LaSalle.

Les automobilistes circulant sur l’autoroute 440, en direction ouest, à Laval, devront lever le pied à compter du 15 septembre. Le ministère de Transports procèdera à l’installation d’un radar photo mobile à proximité de la sortie 22. 

Cette mesure s’inscrit dans la foulée des recommandations contenues dans l’avis de sécurité produit à la suite d’une collision entre l’autoroute 15 et le boulevard Industriel, le 5 août dernier. Le violent carambolage impliquant notamment un camion lourd a fait quatre morts et une quinzaine de blessés.

«On espère que les gens respectent davantage les limitations de vitesse», souligne Guillaume Paradis, porte-parole au ministère des Transports.

En plus du radar, le marquage et le prolongement de la ligne gauche continue ont été rafraîchis. De nouveaux panneaux de signalisation ont également été installés dans deux emplacements pour permettre aux conducteurs de se positionner dans la bonne voie à l’avance et la présence policière a été accrue.

Impact des radars photo

Qu’ils soient fixes ou mobiles, les appareils de contrôle automatisé (ACA) auraient l’effet escompté sur les usagers de la route, selon le ministère des Transports.

«Avant le déploiement des ACA fixes, la vitesse moyenne des automobilistes sur les sites où ils sont implantés était de 76,8 km/h et 59,3 % des usagers dépassaient la limite affichée. Depuis 2010, on observe une réduction de 14 km/h de la vitesse moyenne des véhicules, qui se situe plutôt aux alentours de 63 km/h», peut-on lire dans un rapport d’évaluation daté de 2016.

Leur implantation a également permis de réduire le nombre d’accidents. Entre 2014 et 2016, les radars fixes auraient engendré une diminution de 29% des accidents corporels et matériels sur les routes alors que les radars mobiles auraient fait chuter leur nombre de 12%.

Cette mesure ne dérangerait pas les automobiles, au contraire. Un sondage obtenu par Métro démontre que 88% des détenteurs de permis de conduire au Québec y sont favorables, malgré les 22 M$ en contraventions octroyés au cours des six premiers mois de 2019.