Montréal

20 500 paniers de Noël seront distribués par Moisson Montréal

20 500 paniers de Noël seront distribués par Moisson Montréal
Photo: Nouvelles Saint-Laurent News – Laurent LavoieLe campagne «Nourrissez l’esprit des Fêtes» se tient jusqu’au 24 décembre.

La campagne «Nourrissez l’esprit des Fêtes» de Moisson Montréal bat son plein. L’organisme du Chemin de Côte-de-Liesse a déjà les denrées nécessaires pour distribuer 20 500 paniers de Noël.

«Les achats sont déjà faits et les produits sont tous rentrés, souligne en entrevue le directeur général Richard D. Daneau. On a commencé l’assemblage des paniers.»

Le nombre de paniers nécessaire a été évalué selon les besoins des quelque 250 organismes qui s’approvisionnent à la banque alimentaire.

Il est estimé que chaque dollar permet à Moisson Montréal de se procurer 15$ en nourriture.

Le sucre, l’huile, les pâtes et le café sont parmi les denrées les plus demandées.

«Les trois façons d’aider sont en temps, en argent et en denrées», dit M. Daneau, en soulignant qu’après Noël un certain essoufflement se fait ressentir.

Moisson Montréal fonctionne quotidiennement avec l’aide d’environ 50 employés et 85 bénévoles, qui veillent à l’entreposage et l’empaquetage des denrées.

L’organisation de recherche Charity Intelligence vient par ailleurs tout juste de reconnaître Moisson Montréal parmi les dix organismes de bienfaisance ayant le plus d’impact au Canada.

Demandes

La banque alimentaire a rendu public son bilan de la faim 2019.

Plus de 68 000 personnes ont bénéficié d’aide alimentaire, soit une baisse de 8,2% par rapport à 2018.

«On émet l’hypothèse qu’il y a une corrélation avec la diminution du nombre de prestataires d’aide sociale à Montréal», indique M. Daneau. Le taux de chômage approcherait les 6%, selon Statistique Canada.

Il est également estimé que plus de 9 000 enfants âgés de 0 à 5 ans ont eu recours au dépannage.

Les données collectées recueillies par Moisson Montréal sont basées sur les demandes formulées auprès des organismes durant le mois de mars, qui est considéré comme «standard» par rapport au reste de l’année.

Local

À l’Oasis de Saint-Laurent, les demandes sont stables alors qu’on en compte plus de 60 chaque semaine.

Au courant de l’année, environ 25% des denrées transmises par l’organisme aux citoyens proviennent de Moisson Montréal.