Montréal
03:30 16 décembre 2019 | mise à jour le: 15 décembre 2019 à 23:24 temps de lecture: 2 minutes

Francis Bouillon: le coeur à la bonne place

Francis Bouillon: le coeur à la bonne place
Photo: Josie Desmarais/MétroLes anciens joueurs du Canadien Francis Bouillon, Mathieu Dandenault et Gilbert Delorme ont distribué bottes neuves et vêtements chauds à des jeunes qui fréquentent l'organisme Dans la rue.

Dans les locaux de l’organisme Dans la rue, assis autour de tables, des jeunes échangeaient des blagues en attendant l’arrivée de l’ancien défenseur des Canadiens de Montréal, Francis Bouillon.

Il est arrivé en compagnie de ses anciens coéquipiers Mathieu Dandenault et Gilbert Delorme pour dire aux jeunes de tenir bon et leur donner des vêtements chauds afin qu’ils puissent passer l’hiver.

«On veut réchauffer leur cœur et réchauffer leur corps. Nos hivers au Québec sont tellement froids», a-t-il dit.

Devant eux, il a abordé son parcours, expliqué ce qui l’a motivé dans la vie et répondu à des questions sur le hockey. Il tenait à leur dire qu’il était sensible à leur réalité.

En marge de l’événement, Francis Bouillon est philosophe: «On n’est pas là pour réinventer le monde. On est juste là pour leur dire: “On est avec vous. On fait tous partie de cette Terre.”»

«Ces jeunes-là s’ouvrent à toi. Ils te parlent de leur famille, de hockey. Ils parlent d’un peu tout.»

À la fin des allocutions, chaque jeune a reçu une paire de bottes d’hiver, des gants, une tuque et un chandail chaud offerts par la marque québécoise Nat’s et produits par l’entreprise Paragone. Les joueurs ont signé des cartes à collectionner, qu’ils ont distribuées. Francis Bouillon a donné des poignées de main chaleureuses à ces jeunes au regard reconnaissant.

Ayant grandi dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, Francis Bouillon a été témoin de l’itinérance dans la rue Ontario. Puis, il a vu à la télévision des histoires qui concernaient ce fléau. L’an dernier, il s’est engagé auprès de la Maison Dauphine, à Québec. Cette expérience a été si positive qu’il l’a reconduite cette année, cette fois avec l’organisme Dans la rue.

«Nous, on est choyés. J’ai toujours dit qu’il fallait redonner à la communauté. Quand on peut agir, on le fait. C’est en communauté qu’il faut aider ces organismes-là», affirme-t-il.

À l’occasion du temps des Fêtes, Francis Bouillon invite la population à faire preuve de générosité et à donner en grand nombre à Dans la rue.

 

 

 

 

Articles similaires