Montréal
16:50 16 janvier 2020

Logement: la plus grande coopérative d’habitation de Montréal en voie de voir le jour dans l’ouest du centre-ville

Logement: la plus grande coopérative d’habitation de Montréal en voie de voir le jour dans l’ouest du centre-ville
Photo: Courtoisie, Ville de MontréalUn immeuble de 14 étages comportant 136 logements abordables devrait voir le jour d'ici 2022 dans l'ouest de Ville-Marie.

Le projet de création de la plus grande coopérative d’habitation dans un seul immeuble dédié à des unités de logement a franchi une nouvelle étape jeudi. La Ville de Montréal a annoncé avoir vendu à rabais le terrain où celui-ci devrait prendre forme, dans l’ouest du centre-ville.

La Ville a dévoilé jeudi avoir vendu un terrain situé dans le quartier Peter-McGill pour environ 1,5 M$ à la Coopérative d’habitation de la Montagne verte, qui planifie de construire un immeuble de 14 étages pour un total de 136 unités de logement. La somme est bien en-dessous de sa valeur foncière.

Après avoir changé de lieu à deux reprises depuis 14 ans, le projet semble enfin prendre forme. Le début de la construction est prévu pour le mois d’avril.

«Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’histoire de la Montagne verte n’aura pas été un long fleuve tranquille», a évoqué jeudi la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

L’immeuble, qui sera situé à l’angle des rues Saint-Jacques et de la Montagne, comprendra une majorité de logements de grande taille. On comptera ainsi 70 unités de logement de trois pièces, 39 de quatre pièces, 25 de cinq pièces et 2 de six pièces. En tout, la participation financière de la Ville et du gouvernement du Québec à ce projet s’élève à 19 M$.

«Les familles sont tellement présentes [dans Peter-McGill] que les besoins pour des services communautaires sont de plus en plus criants», a évoqué la conseillère du district, Cathy Wong. Cette dernière a fait état des besoins pour avoir des écoles et des espaces verts dans ce secteur.

Selon les plus récentes données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, seulement 0,7% des appartements de trois chambres ou plus étaient disponibles l’an dernier dans le Grand Montréal, contre 0,8% en 2018. Cela laisse très peu de chances pour des familles de trouver un nouveau logement dans la métropole.

«Les besoins en logements abordables et sociaux sont criants, en particulier dans l’ouest de Ville-Marie.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

Pas assez de logements

Si elle se réjouit de voir que ce projet prend forme, Valérie Plante reconnaît qu’«il va en falloir plus» pour répondre aux besoins en nouveaux logements dans le secteur Peter-McGill. Dans les dernières années, plus de projets communautaires de ce type ont vu le jour de l’autre côté du centre-ville, souligne-t-elle.

«On est en mode rattrapage», a-t-elle concédé. Elle a ensuite lancé une perche à Québec et à Ottawa, qu’elle presse de conclure une entente en matière de logement pour faciliter les transferts de fonds. Elle souhaite ainsi atteindre sa cible d’aménager 12 000 logements sociaux et abordables dans la métropole d’ici 2021.

Selon des données de la Table de quartier Peter-McGill, le revenu moyen annuel des quelque 33 000 résidents de ce quartier était de 8000$ inférieur à celui du reste de l’arrondissement de Ville-Marie, en 2017. L’organisme chiffre d’ailleurs à 440 le nombre de logements sociaux situés dans le quartier.

«Pour le district Peter-McGill, les besoins en matière de logements sociaux et communautaires sont très importants», a souligné à Métro la chargée de projet en urbanisme participatif au sein de l’organisme, Maryse Chapdelaine.

Si elle salue l’avancée de ce projet, elle dit aussi espérer que les prochains ne prendront pas autant de temps.

Selon la Ville, la construction de l’immeuble devrait prendre fin en 2022.